A savoir sur Bejaia

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty A savoir sur Bejaia

Message par R@Y@N le Lun 13 Mar - 12:51

Histoire de notre cher ville

_________________
Ce n'est pas dans la connaissance qu'est le bonheur, mais dans l'acquisition de la connaissance.

http://www.freewebtown.com/salimbakouri/index.html
R@Y@N
R@Y@N
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 5118
Age : 82
Localisation : JSM Bejaia
Date d'inscription : 12/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Atlantis le Lun 13 Mar - 21:01

Histoire de la région


LA PÉRIODE PRÉHISTORIQUE
Située au cœur de l'espace méditerranéen, Bejaïa, ville d'Algérie, renferme de nombreux sites naturels et vestiges historiques, qui témoignent encore aujourd'hui des fastes de sa longue histoire.
Son tissu urbain est caractérisé par une continuité ininterrompue d'occupation depuis l'antiquité.

En effet, l'occupation préhistorique de la région de Bejaïa est remarquable par les nombreux sites et gisements ibéromaurusiens (de - 200.000 à - 10.000 ans) que l'on rencontre, notamment dans les Babors septentrionaux.

Sous forme de semis d'industries de plein air ou d'habitats d'abris sous roche, ces gisements ont livré de nombreux restes humains se rapportant à la première nappe d'Homo sapiens d'Afrique du Nord, l'Homme de Mechta-Afalou, des industries, des structures d'habitats et surtout, des manifestations artistiques.


L'OCCUPATION ROMAINE
C'est en 27 - 26 avant J.C que le romain Octave y fonda la Colonia Julia Augusta Saldensium Septimana Immunis, pour les vétérans de la Legio VII Augusta. Au moment de la constitution de la colonie, cette région n'aurait pas encore appartenu à l'empire, mais elle se serait trouvée à la frontière du royaume de Juba II.

Ce n'est qu'en 42 après J.C que fut créée la province de Mauritanie Césarienne. A la suite de la réforme de Dioclétien, le territoire de la ville devint partie intégrante de la Mauritanie Sitifienne.

La ville fut siège épiscopal, comme l'atteste la mention d'un évêque Salditanus dans la Notitia episcoprum de 484.

Le ravitaillement en eau de la ville était assuré par un aqueduc qui captait la source de Toudja, sur le flanc du massif de Tadrart Aghbalou, à 16,5 Km à l'ouest de Saldae.

Une célèbre inscription de Lambèse nous renseigne sur les péripéties liées au creusement du canal pour le passage de l'aqueduc. celui-ci aurait constitué un exemple d'ouvrage de génie civil, réalisé par la main d'œuvre militaire.

D'après les nouvelles conclusions de J.P Laporte (1994), la première intervention, vers 137, se serait limitée à une étude de faisabilité.
Les travaux auraient duré de 4 à 6 ans et le rôle de l'armée se serait cantonné à la mise à disposition du chantier d'un technicien de haut niveau (un géomètre spécialisé), en la personne de Nonius Datus.


LA PÉRIODE MÉDIÉVALE

Vers le milieu du 11ème siècle, la carte politique du Maghreb est bouleversée. Le royaume berbère des Hammadites, en conflit avec les Almoravides à l'Ouest et avec les Zirides a l'Est, transfert sa capitale de la Qalâa vers Vgayeth.
L'antique Saldae inaugure ainsi son rôle historique et deviendra d'une des villes les plus prospères du Maghreb.

En 1136, elle repoussa une expédition de la flotte génoise, mais fût prise par les Almohades en 1 152.

Elle redevint une place commerciale, scientifique et culturelle prospère sous les Hafsides (XIII-ème - XV-ème siècles).

Cette période médiévale représente l'âge d'or de la ville, notamment grâce à l'impulsion du prince Hammadite Al-Nasir.

Tour à tour capitale d'un état indépendant, puis chef lieu de province d'un empire, la configuration de la population (qui selon le voyageur Léon l'Africain s'éleva à plusieurs dizaines de milliers d'habitants) était très significative.

Cette population était constituée en majorité de Kabyles et d'andalous. Il y avait aussi une importante communauté espagnole (al-jamâa al-Andalusiya) cohérente et dirigée par un Cheikh.
Enfin il y avait un fort groupement de juifs, ainsi qu'une colonie chrétienne. La présence de cette dernière est attestée par la fameuse lettre du pape Grégoire VII au souverain Al-Nasir en 1076.

Par la suite, les relations officielles et commerciales avec les républiques chrétiennes de Gênes, Pise, Venise, Marseille, Catalogne et enfin Majorque sont caractérisées par la signature de traités de commerce, de paix, traités sur les biens des naufragés, ....

L'importance de ce commerce est illustrée par la présence dans la ville de Founduks et de consulats de ces républiques chrétiennes : achat de marchandises maghrébines et Sahariennes, de produits de l'artisanat local, notamment les "petites chandelles" de Bougie.

En effet, selon le géographe Al-Idrissi : " Les marchands de cette ville sont en relation avec ceux de l'Afrique occidentale et ceux du Sahara et de I'Orient ". " Les vaisseaux qui naviguent vers elle" passaient par l'arceau de Bab al-Bahr et faisaient réparer leurs avaries sur les chantiers de Dar es-Senâa.

Le rôle joué par Bougie dans la transmission du savoir au Moyen âge est confirmé par les séjours plus ou moins longs de personnalités scientifiques et littéraires prestigieuses, versées dans tous les domaines de la connaissance :
le métaphysicien Andalou "Ibn Arabi", le mathématicien italien "Leonardo Fibonacci", le philosophe catalan "Raymond Lulle", l'historien "Ibn Khaldun",....

Il en est de même pour les personnalités religieuses (Sidi Bou-Medienne, Sidi Bou-Saïd, At-tâalibi,..) et les voyageurs (Al-Idrissi, Ibn Battuta,...... ).

Rappelons enfin que le Mahdi Almohade Ibn Tumert y déploya son activité réformatrice, notamment par sa prédication en langue berbère.
C'est à Mellala, un petit village près de la ville qu'il rencontra le célèbre Abdel Moumen (qui lui succédera à la tête de l'empire Almohade) et lui enseigna sa doctrine unitaire.


L'OCCUPATION ESPAGNOLE
Voulant établir des comptoirs de type colonial sur la côte Algérienne, l'Espagne envoya Pedro Navaro pour s'emparer de la place en 1510.

Les fortifications seront renforcées, mais la ville est saccagée et en particulier les palais Hammadites, qui subsistaient encore, seront détruits.

Attaqués en 1513 par Arroudj, les Espagnols résistèrent et se maintiennent dans la place jusqu'en 1555.

Continuellement bloquée par les autochtones, la garnison espagnole ne peut résister longtemps, malgré la visite de l'Empereur Charles Quint en 1541.

C'est Salah Rais qui mettra le siège à la ville et obligera le gouverneur Espagnol Don "Alphonso de Peralta" à capituler.


L'OCCUPATION TURQUE
Avec les Turcs, Béjaia perdit son statut de capitale, même si elle continua encore à jouer son rôle de chantier de construction navale.

L'OCCUPATION FRANÇAISE
L'occupation française de la ville commença en 1833.

Béjaia et sa région opposèrent une résistance farouche et plusieurs événements historiques prouvent qu'elles ne cessèrent jamais d'être un foyer d'insurrection.

Ainsi, Feraud, interprète de l'armée française, nous raconte les exploits d'une véritable figure de légende, l'insaisissable Bou-Baghla.

Il y eu également la révolution de 1871, lorsque le 'Vénérable Cheikh Aheddad proclama la résistance, répondant ainsi à l'appel d'El-Mokrani.

Il y eu aussi les évènements de Mai 1945, avec les massacres de Kherrata.

Enfin, après le déclenchement de la lutte armée en Novembre 1954, il y eu à lfri (près d'Ighzer Amokrane) le fameux Congrès de la Soummam, qui constituera un tournant et dont les textes inspirent encore aujourd'hui la destinée de notre pays.
Atlantis
Atlantis
Photographe Officiel
Photographe Officiel

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 34
Localisation : 77
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Atlantis le Lun 13 Mar - 21:05

Situation Géographie


La région dont nous nous proposons de rappeler l’histoire, se limite approximativement : à l’Ouest par les crêtes du Djurdjura ; à l’Est par les Babor auxquels se soudent les Biban qui s’étendent jusqu’au Sud-Est dominant les plaines de la Médjana et de Bordj Bou-Arrirédj. Une vallée, où serpente la Soummam, séparant les Babor-Biban du Djurdjura, débouche vers le Sud à Ighrem, El Asnam, en une riche plaine plantée d’oliviers, d’arbres fruitiers, de vignobles et d’autres cultures. Le golfe de Béjaia, sur le bord duquel la ville s’élève en amphi-théâtre, offre l’aspect d’un vaste lac entouré d’un rideau de montagnes aux profils capricieux : d’abord la crête de Gouraya qui domine la ville ; à sa droite le pic de Toudja ; en face et suivant l’ellipse du littoral, viennent la cime de Bou-Andas, les dentelures rocheuses de Béni-Tizi, du Djebel Takoucht, d’Adrar-Amellal, Tizi-ou-Zerzour, la large croupe des Babor à côté du pic du Tababort ; enfin, au dernier plan, la silhouette bleuâtre du pays de Jijel.

Lorsqu’on s’éloigne de la ville pour se diriger vers Ziama, les gorges de Chaabet-EI-Akhra, on suit, sur un parcours de plus de trente kilomètres, le demi-cercle formé par le golfe. La route qui suit parallèlement le rivage traverse une plaine fertile dominée par des sites pittoresques verdoyants avec une végétation épaisse et drue.

Les bords de la Soummam que l’on traverse sont couverts d’ajoncs et de lauriers-roses séparant ses rives de beaux jardins où figuiers, oliviers, orangers, abricotiers, et tant d’autres se coudoient, tout atteste, en ces lieux, une impulsion intelligente, beaucoup d’esprit d’initiative, du goût et du sérieux dans le travail. Après Souk-el-Khemis et sa douce plaine, la bande qui s’étend le long du rivage se rétrécit peu à peu pour aboutir, vers le Sud-Ouest en suivant la rivière, à la route menant aux gorges.

La végétation, en certains endroits du bord de la route, constitue un véritable fouillis de plantes sauvages, de lierre, de vigne vierge, de lianes épineuses, de ronces ; sur les pentes douces ou abruptes des frênes, des pins, des chênes-verts, des chênes-lièges, des eucalyptus émergent des gros buissons de genêts et de lentisques au milieu desquels, souvent une eau limpide, trace des sillons de fraÎcheur et de vie.

Les gorges offrent un décor grandiose et titanesque par sa beauté et ses proportions. L’âpreté des roches en surplomb, la sévérité des montagnes s’élevant à pic sur les deux rives du canon qui murmure au fond de l’abîme, la route constamment suspendue sur l’abîme, tantôt creusée dans le flanc de la montagne, tantôt établie sur des arches de maçonnerie aux endroits durs de la paroi, des oiseaux de toutes sortes, points noirs la-haut, très haut, tellement haut qu’ils semblent planer près du toit du monde, font ressentir au milieu de ce paysage, la fragilité de l’homme, et nul parmi ceux qui traversent ne peut se défendre d’un sentiment d’inquiétude ; c’est sans doute pour cette raison qu’on l’appelle « Chaabet-el-Akhra ».

Lorsqu’on escalade les pentes de Gouraya et qu’on aboutit au mausolée, on jouit d’un panorama incomparable. Au bas, la ville apparaît comme un petit village de lilliputiens. Dans la buée opaline du matin disparaît la ligne d’horizon et le ciel semble se confondre avec la mer. Vers le Sud-Ouest, sur le flanc de cette montagne, apparaît Toudja noyée dans la verdure où coulent intarissables des sources arborant au milieu d’orangeraies séculaires, et, en face les massifs imposants des Babor et des Bibans jonchés d’une multitude de villages, points blancs à peine visibles. Lorsque le soleil, disparaissant à l’horizon, laisse derrière lui des nuages étincelants d’or, toutes ces montagnes sont diaprées des plus vives couleurs et se réfléchissent avec une netteté sur la nappe transparente et mobile ; ce spectacle grandiose se ternit ensuite progressivement, sous l’influence des vapeurs humides de la mer, en passant par des nuances des plus variées. A ce spectacle enchanteur, la rade offre un havre aux navires et barques de pêche que peu de côtes de la Méditerranée possèdent. C’est sans aucun doute, pour ces raisons que les Phéniciens avaient choisi ce lieu pour l’un de leurs comptoirs-colonies, que les Romains conservèrent et que En Nacer Ben Hammad ( Dynastie Berbère ) y édifia sa capitale.
Atlantis
Atlantis
Photographe Officiel
Photographe Officiel

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 34
Localisation : 77
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Skyblog's sur la ville de Bejaia

Message par Soprano le Mar 14 Mar - 12:32

Soprano
Soprano
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 4826
Age : 86
Localisation : Royaume des Gouraya Eagles
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutbougie.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty L’exil du président portugais Teixeira Gomes à Bgayet

Message par Soprano le Mar 14 Mar - 18:22

A savoir sur Bejaia Teixgomes (Portimão, 1860 – Bougie, Algérie, 1941). Voyageur de commerce pour l’entreprise familiale. Diplomate, puis président de la république (1923-1925), avant de se retirer en Afrique du Nord. Brillant prosateur impressionniste, il a écrit des contes (Agosto Azul, 1904), une pièce de théâtre (Sabina Freire, 1905), des nouvelles (Gente Singular, 1909 ; Novelas Eróticas, 1935) et un roman (Maria Adelaide, 1938).
Après avoir tiré sa révérence au monde politique, en démissionnant de son poste, le premier président de la république du Portugal, M. Manuel Teixeira Gomes (1923-1925), a choisi de s’établir à Bejaia (1931). Il y est resté jusqu’à sa mort, dix années durant, consacrant son temps à la contemplation, l’écriture et l’échange épistolaire. Initialement la capitale des Hammadites ne devait constituer qu’une étape de son long périple maghrébin, mais sitôt arrivé, le charme de toute la région et la simplicité de ses habitants l’ont résolu a s’y ancrer. "Le charme de la mer, à lui seul, a contribué énormément dans ma décision de rester dans cette ville, une sorte de sinatra au bord de mer, mais plus accidentée et plus riche en promenades agréables : "Bougie" est une terre d’élection", confiait-il dans une lettre à son ami fidèle, Joachim Laydao.
Poète au romantisme à fleur de peau, Teixeira Gomes a trouvé assurément en Bejaia l’endroit rêvé pour se reposer, se ressourcer et qui lui permettait par dessus tout de rompre avec le souvenir des années d’épreuves passées au Palais de "Belem", la résidence présidentielle. Il en a été marqué et épuisé, et en est sorti rempli d’amertume. "Il s’agissait d’un immense gâchis que j’ai traversé miraculeusement sans m’y noyer", confiait-il .
Le contexte dans lequel il avait présidé aux destinées de son pays avait été marqué, en effet, par une scène politique tumultueuse, secouée autant par les velléités de retour des tenants de la monarchie déchue que par les prétentions affichées des partisans de la dictature, qui n’ont pas tardé d’ailleurs à s’emparer des rênes du pouvoir.
Contrarié dans son projet de fonder une véritable république, il finit par jeter l’éponge. C’était aussi une époque, où, du fait de ses charges, il a vécu amputée de tout ce qui faisait sa fascinante singularité : ses passions pour les livres, l’écriture, les arts et surtout les voyages qui ont forgé en lui une sensibilité rare.
Ne à Portimao en mai 1860, il a vécu constamment au gré de ses inspirations, cultivant ses penchants pour les valeurs de liberté et ses goûts artistiques. Les nombreux voyages entrepris a travers l’Europe, le Maghreb et le Proche-Orient alors qu’il était encore enfant, puis son passage à l’université ont fini par révéler en lui une réelle grandeur et un universalisme certain . Il appréciait particulièrement la culture orientale et "l’ivresse de la poésie arabe".
Ce sont ces prédispositions qui lui ont permis, par ailleurs, de se fondre dans son nouveau cadre de vie bougiote installé dans la chambre "13" de l’hôtel "L’Etoile", situé Place du 1er novembre (ex-Place Gueydon), il a "vécu les joies et les tristesses" des habitants de la ville, jugés fort "aimables" et qui éprouvaient à son égard "une affection particulière".

D’aucuns ont gardé de lui le souvenir d’un homme affable, élégant, souvent vêtu de blanc et portant un couvre chef. Chaque matin, il avait pris le pli de venir s’attabler à une terrasse de la Place Gueydon, le journal à la main, scrutant pendant de longs moments, le magnifique paysage qui s’offrait à ses yeux. Un rituel qui répondait en vérité à une pulsion nostalgique au cours de laquelle il prenait plaisir à suivre le mouvement des bateaux entrant en rade.

"C’est mon heure portugaise. Je l’ai appelée ainsi parce que c’est l’heure à laquelle je reçois le courrier de mon lointain pays. J’apprends les nouvelles de mes amis, des mes filles et de mes petits enfants que je n’ai pas connus... C’est l’heure la plus heureuse de ma vie", confiait-il encore .

En vérité, M. Gomes sortait très peu de sa chambre, notamment les dernières années de sa vie où il se sentait "fatigué". Son isolement délibéré néanmoins était exploité à bon escient pour écrire, se montrant aussi prolixe que talentueux, enchaînant en un laps de temps court, chroniques, théâtre, contes et romans.

"Une personnalité unique de la culture portugaise de son époque", selon l’institut Camoes. Prosateur, il a signé en effet à Bejaia ses plus belles ŦAcirc;“uvres dont "Lettres à Colombo" (1932), "Maria Adelaide" (conte-1938) et "Carnaval littéraire" (1939). Une longue ŦAcirc;“uvre qui traduit "une vision du monde tranquillement épicurisme", souligne l’institut Camoes.

Sorti de son enfermement, M. Gomes s’adonnait à de longues promenades à travers les hauteurs de la ville . Des promenades qui l’emplissait de bonheur : "Je regarde la mer, les montagnes, les paysages avec la curiosité d’un ressuscité". Le 18 octobre 1941, il rendit l’âme et ce n’est que neuf ans plus tard que son corps a été rapatrié à Portimao.

La chambre "13" qu’il a occupé est, depuis, un lieu de pèlerinage, accueillant, régulièrement, des délégations de son pays dont la plus illustre aura été celle conduite par le président Soares.[/media]

(Razik de soummam forum)
Soprano
Soprano
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 4826
Age : 86
Localisation : Royaume des Gouraya Eagles
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutbougie.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Atlantis le Mar 14 Mar - 23:33

Maxi j'ai pas envie car y'a des photo un peut spéciale sinon il vont savoir qui je ss ..... hein :pirat:
Atlantis
Atlantis
Photographe Officiel
Photographe Officiel

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 34
Localisation : 77
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Rastacool le Mer 15 Mar - 14:02

8) 8) 8)
pk?? t'a quelque chose a cacher..??
Rastacool
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 34
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Soprano le Mer 15 Mar - 15:51

Rastacool a écrit:8) 8) 8)
pk?? t'a quelque chose a cacher..??

:lol!:

désolé Atlantis j'espère que g rien grillé là lol

http://dj-walid06.skyblog.com/2.html
Soprano
Soprano
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 4826
Age : 86
Localisation : Royaume des Gouraya Eagles
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutbougie.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Atlantis le Mer 15 Mar - 22:25

Akhenaton a écrit:
Rastacool a écrit:8) 8) 8)
pk?? t'a quelque chose a cacher..??

:lol!:

désolé Atlantis j'espère que g rien grillé là lol

http://dj-walid06.skyblog.com/2.html

Code:
J 'ai rien a cacher rasta

non c rien maxi maliche
Atlantis
Atlantis
Photographe Officiel
Photographe Officiel

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 34
Localisation : 77
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Béjaia Fiche technique

Message par Rastacool le Sam 1 Juil - 18:45

source :http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9ja%C3%AFa




Béjaïa (Bgayet en berbère, Béjaïa en arabe, Bougie en français ou encore Vaga (les ronces) en libyco-berbère et Saldae en romain) est une ville d'Algérie en Kabylie. Elle est aussi le chef-lieu de la wilaya (département) du même nom.

Ses habitants sont appelés les Bougiotes ou les Bédjaouis.

Avec ses 160 000 habitants en 2004, Béjaïa est la plus grande cité de toute la Kabylie. C'est aussi la plus importante de la région avec son grand pôle industriel, où l'on peut trouver des industries diverses, sans oublier sa situation géo-stratégique possédant un important port pétrolier et commercial sur la mer Méditerranée. Bgayet est dotée également d'un aéroport international. La wilaya de Bgayet s'étale sur une superficie de 3 268km², pour une population de près d'un million d'habitants. Elle est limitée à l'Ouest par les wilayas de Tizi Ouzou (Tizi-Wezzu) et Bouira (Tubirett), au Sud par les wilayas de Bouira, Bordj-Bou-Arreridj et Msila, à l'Est par la wilaya de Sétif et Jijel, au Nord par la mer Méditerranée.

Connue à l'époque romaine sous le nom de Saldae. Au Moyen Âge, elle devient connue grâce à la qualité de ses chandelles faites de cire d'abeille auxquelles elle a donné son nom. Bougie a joué un rôle dans la diffusion des chiffres arabes en Occident.
Sommaire
[masquer]

* 1 Histoire
* 2 Géographie
* 3 Origine du mot bougie
* 4 Données
* 5 Jumelages
* 6 Voir aussi
* 7 Liens externes

[modifier]

Histoire

Voir article développé Histoire de Béjaïa
L'Empire romain à son apogée, vers l'an 120
Agrandir
L'Empire romain à son apogée, vers l'an 120

De par son histoire plus que millénaire, Béjaïa est l'une des plus anciennes villes d'Algérie. En -27/-26, l'empereur romain Auguste fonde la colonie Julia Augusta Saldensium Septimana Immunis à l'intention des vétérans de la légion VII. Cette ville de Saldae est intégrée à la Maurétanie Césarienne en 42 de notre ère. Elle est mentionnée comme étant un siège épiscopal au Ve siècle.

Une inscription du second siècle qualifie Saldae de « Civitas Splendidissima ». Selon Léon Renier, cette inscription a été transportée au musée algérien du Louvre, à Paris. Plusieurs amphores, des mosaïques, des chapiteaux, des pièces de monnaies ont été trouvées par les archéologues lors de récentes fouilles.

Au Moyen Âge, le port joue un rôle politique de premier plan. La dynastie berbère des Hammadites, en conflit avec celle des Almoravides, décide de transférer sa capitale de Qall'a vers Bgayet.

La ville, qui est devenue l'une des cités les plus prospères de la côte méditerranéenne repousse une expédition gênoise en 1136. En 1152, elle est prise par les Almohades. La ville a connu un tel développement que selon Léon l'Africain de Amin Maalouf, elle est peuplée de plusieurs dizaines de milliers de personnes, essentiellement des Kabyles et des Andalous.

Devenue une redoutable ville de corsaires au XIVe siècle, la ville est prise par l'Espagnol Pedro Navarro en 1510, l'occupation dure jusqu'en 1555.
[modifier]

Géographie

La région dont nous nous proposons de rappeler l’histoire, se limite approximativement : à l’Ouest par les crêtes du Djurdjura ; à l’Est par les Babors auxquels se soudent les Bibans qui s’étendent jusqu’au Sud-Est dominant les plaines de la Médjana et de Bordj Bou-Arrirédj. Une vallée, où serpente la Soummam, séparant les Babor-Biban du Djurdjura, débouche vers le Sud à Ighrem, El Asnam, en une riche plaine plantée d’oliviers, d’arbres fruitiers, de vignobles et d’autres cultures. Le golfe de Béjaia, sur le bord duquel la ville s’élève en amphi-théâtre, offre l’aspect d’un vaste lac entouré d’un rideau de montagnes aux profils capricieux : d’abord la crête de Gouraya qui domine la ville ; à sa droite le pic de Toudja ; en face et suivant l’ellipse du littoral, viennent la cime de Bou-Andas, les dentelures rocheuses de Béni-Tizi, du Djebel Takoucht, d’Adrar-Amellal, Tizi-Uzerzur, la large croupe des Babors à côté du pic du Tababort ; enfin, au dernier plan, la silhouette bleuâtre du pays de Jijel.

Lorsqu’on s’éloigne de la ville pour se diriger vers Ziama, les gorges de Chaabet-EI-Akhra, on suit, sur un parcours de plus de trente kilomètres, le demi-cercle formé par le golfe. La route qui suit parallèlement le rivage traverse une plaine fertile dominée par des sites pittoresques verdoyants avec une végétation épaisse et drue.

Les bords de la Soummam que l’on traverse sont couverts d’ajoncs et de lauriers-roses séparant ses rives de beaux jardins où figuiers, oliviers, orangers, abricotiers, et tant d’autres se coudoient, tout atteste, en ces lieux, une impulsion intelligente, beaucoup d’esprit d’initiative, du goût et du sérieux dans le travail. Après Souk-el-Khemis et sa douce plaine, la bande qui s’étend le long du rivage se rétrécit peu à peu pour aboutir, vers le Sud-Ouest en suivant la rivière, à la route menant aux gorges.

La végétation, en certains endroits du bord de la route, constitue un véritable fouillis de plantes sauvages, de lierre, de vigne vierge, de lianes épineuses, de ronces ; sur les pentes douces ou abruptes des frênes, des pins, des chênes-verts, des chênes-liège, des eucalyptus émergent des gros buissons de genêts et de lentisques au milieu desquels, souvent une eau limpide, trace des sillons de fraîcheur et de vie.

Les gorges offrent un décor grandiose et titanesque par sa beauté et ses proportions. L’âpreté des roches en surplomb, la sévérité des montagnes s’élevant à pic sur les deux rives du canon qui murmure au fond de l’abîme, la route constamment suspendue sur l’abîme, tantôt creusée dans le flanc de la montagne, tantôt établie sur des arches de maçonnerie aux endroits durs de la paroi, des oiseaux de toutes sortes, points noirs la-haut, très haut, tellement haut qu’ils semblent planer près du toit du monde, font ressentir au milieu de ce paysage, la fragilité de l’homme, et nul parmi ceux qui traversent ne peut se défendre d’un sentiment d’inquiétude ; c’est sans doute pour cette raison qu’on l’appelle « Chaabet-el-Akhra ».

Lorsqu’on escalade les pentes de Gouraya et qu’on aboutit au mausolée, on jouit d’un panorama incomparable. Au bas, la ville apparaît comme un petit village de lilliputiens. Dans la buée opaline du matin disparaît la ligne d’horizon et le ciel semble se confondre avec la mer. Vers le Sud-Ouest, sur le flanc de cette montagne, apparaît Toudja noyée dans la verdure où coulent intarissables des sources arborant au milieu d’orangeraies séculaires, et, en face les massifs imposants des Babor et des Bibans jonchés d’une multitude de villages, points blancs à peine visibles. Lorsque le soleil, disparaissant à l’horizon, laisse derrière lui des nuages étincelants d’or, toutes ces montagnes sont diaprées des plus vives couleurs et se réfléchissent avec une netteté sur la nappe transparente et mobile ; ce spectacle grandiose se ternit ensuite progressivement, sous l’influence des vapeurs humides de la mer, en passant par des nuances des plus variées. À ce spectacle enchanteur, la rade offre un havre aux navires et barques de pêche que peu de côtes de la Méditerranée possèdent. C’est sans aucun doute, pour ces raisons que les Phéniciens avaient choisi ce lieu pour l’un de leurs comptoirs-colonies, que les Romains conservèrent et que En Nacer Ben Hammad ( Dynastie Berbère ) y édifia sa capitale.

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
Rastacool
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 34
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par BouakaZ le Dim 2 Juil - 2:07

:bravo: & :14:

_________________
A savoir sur Bejaia 11110*A savoir sur Bejaia N10
JSMBgayeth TeLha
Deruh LekbayeL
BouakaZ
BouakaZ
Modérateurs
Modérateurs

Masculin Nombre de messages : 4688
Age : 110
Localisation : JSMBgayeth
Date d'inscription : 12/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Rastacool le Jeu 6 Juil - 17:51

y'a pas de quoi! :14:

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
Rastacool
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 34
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par BouakaZ le Sam 22 Juil - 9:37

A savoir sur Bejaia Av114102ywjl1

BEJAIA.....Bgayeth........بجاية
PAYS ................................... ALGERIE
WILAYA ................................ Béjaia
Code Administrative .............. 06
Code Postal .......................... 06000
Maire ................................... Bouaoudia Abdelhafidh
Mandat en cours ................... 2005 / 2007
Longitude ............................. 05° 04"' Est
Latitude ............................... 36° 45"' Nord
Altitudes .............................. moyenne:...m
........................................... minimale: 2 m
........................................... maximale: 1900 m
Superficie ............................ 3.268.26 km2

A savoir sur Bejaia Bejaiacarteres2


Dernière édition par le Sam 22 Juil - 22:55, édité 1 fois

_________________
A savoir sur Bejaia 11110*A savoir sur Bejaia N10
JSMBgayeth TeLha
Deruh LekbayeL
BouakaZ
BouakaZ
Modérateurs
Modérateurs

Masculin Nombre de messages : 4688
Age : 110
Localisation : JSMBgayeth
Date d'inscription : 12/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Rastacool le Sam 22 Juil - 15:23

merci monsieur bouakas..!

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
Rastacool
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 34
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Atlantis le Dim 23 Juil - 19:50

:14:
Atlantis
Atlantis
Photographe Officiel
Photographe Officiel

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 34
Localisation : 77
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par pirate le Jeu 17 Aoû - 16:39

:bravo:
pirate
pirate

Nombre de messages : 112
Localisation : sur mon bateau
Date d'inscription : 28/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Vidéo : Port de Bejaia

Message par Soprano le Ven 13 Oct - 16:45

Retrouvez le port de bgayèth en vidéo sur ce lien :


http://video.google.fr/videoplay?docid=-842809509916132582&q=bejaia
Soprano
Soprano
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 4826
Age : 86
Localisation : Royaume des Gouraya Eagles
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutbougie.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par ziko le Ven 13 Oct - 16:52

Qu'est-ce que je vais faire avec cette vidéo moi!! je le voie en dirécte notre port :lol!:
Non sérieux, belle initiative.

ziko
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 7202
Age : 33
Localisation : Quelque part entre la terre et le ciel
Date d'inscription : 16/08/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cobain06.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par aghiles le Ven 13 Oct - 21:57

:14:
aghiles
aghiles

Nombre de messages : 268
Date d'inscription : 16/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Corniche Est bédjaouie: Une signalisation burlesque

Message par boulevard boy le Dim 11 Fév - 11:59


Corniche Est bédjaouie


Une signalisation burlesque




Si vous faites une virée du côté de la corniche Est bédjaouie sur la RN 43, il ne faut point vous étonner de voir des panneaux de signalisation qui n’ont rien à voir avec le code de la circulation routière. Les usagers de la route qui part de la corniche Est bédjaouie jusqu’à Ziama, qui court tout le long du littoral, auront certainement remarqué que le code de la route s’est enrichi ces derniers temps de nouveaux panneaux de signalisations routières très singuliers.

Des panneaux temporaires improvisés par des particuliers apparaissent et disparaissent au gré des événements et qui ont la particularité d’être fixés au beau milieu de la chaussée, là où personne ne les attend.

Certains de ces panneaux recommandent poliment aux automobilistes de ralentir sans préciser la nature du danger qui nécessite ce ralentissement alors que d’autres faire-part très original, annoncent un décès.

Bien avant l’apparition de ces supports métalliques, qui tendent aujourd’hui à se formaliser et à se généraliser, les riverains de la route avaient recours à des objets aussi hétéroclites qu’encombrants pour ralentir la circulation. Ainsi, il arrive fréquemment à l’automobiliste distrait de se retrouver face à un tas de ferraille négligemment posé au milieu de l’asphalte avec tous les risques d’accident que cela comporte. Dans certaines de ces localités qui ont poussé parallèlement à la route qui les traverse, on est allé jusqu’à confectionner des panneaux en bonne et due forme que l’on ressort à chaque fois que l’on célèbre un mariage ou un enterrement. Cette pratique semble aujourd’hui définitivement rentrée dans les mœurs, étant donné qu’avec le phénomène d’imitation, beaucoup d’agglomérations l’ont adoptée. Cela dit, avec tous les ralentisseurs anarchiques qui donnent à nos routes un aspect de tôle ondulée et les commerces sauvages qui se sont emparés des accotements, les pauvres automobilistes, qui se voient de plus en plus disputer la chaussée aux piétons qui traversent là où bon leur semble, doivent donc redoubler de vigilance pour ne pas tomber... dans le “panneau”.



Sid Ali Djenane

depeche

_________________
Jeunesse Sportive Musulmane Bougiotte 1936-2010
boulevard boy
boulevard boy
Reporter officiel du Site
Reporter officiel du Site

Masculin Nombre de messages : 16377
Age : 46
Localisation : Boulevard Biziou
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.mbb1975.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par clermontois le Jeu 29 Mar - 21:57

Quelles sont les nouvelles de l'aéroport?

clermontois

Masculin Nombre de messages : 237
Age : 53
Date d'inscription : 16/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par massi le Ven 30 Mar - 2:07

clermontois a écrit:Quelles sont les nouvelles de l'aéroport?
Toujours en chantier, mais les travaux avance
massi
massi
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 8084
Age : 45
Localisation : Bled miki
Date d'inscription : 19/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par clermontois le Ven 30 Mar - 13:37

massi a écrit:
clermontois a écrit:Quelles sont les nouvelles de l'aéroport?
Toujours en chantier, mais les travaux avance
donc,il sera prèt pour juin.

clermontois

Masculin Nombre de messages : 237
Age : 53
Date d'inscription : 16/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par massi le Ven 30 Mar - 13:48

clermontois a écrit:
massi a écrit:
clermontois a écrit:Quelles sont les nouvelles de l'aéroport?
Toujours en chantier, mais les travaux avance
donc,il sera prèt pour juin.

Normalement il sera prêt pour le moi de juin
massi
massi
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 8084
Age : 45
Localisation : Bled miki
Date d'inscription : 19/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par clermontois le Sam 31 Mar - 15:01

Merci chèr massi.

clermontois

Masculin Nombre de messages : 237
Age : 53
Date d'inscription : 16/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A savoir sur Bejaia Empty Re: A savoir sur Bejaia

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum