Autour de l'équipe Nationale

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mar 28 Sep - 22:03

Equipe nationale / Centrafrique - Algérie, à J-11

Le retour de Lemmouchia, une gifle à Saâdane
Come-back n Avec la cascade de blessures qui touche les joueurs de l’équipe nationale, le sélectionneur national Benchikha a convoqué le milieu de terrain de l’Entente de Sétif Lemmouchia.

La sortie du sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, au stade Omar-Hamadi, samedi à l’occasion de la rencontre de la première journée du championnat «professionnel» entre l’USM Alger et l’Entente de Sétif, ne serait pas vaine puisque une source proche du président sétifien, Abdelhakim Serrar, indique que la Fédération algérienne de football (FAF) serait sur le point de convoquer en renfort le milieu de terrain Khaled Lemmouchia pour le stage des Verts qui aura lieu du 3 au 8 octobre prochain en prévision du match contre la République centrafricaine du 10 du même mois à Bangui. La raison de ce retour serait liée aux blessures de plusieurs joueurs, en l’occurrence Ziani, Matmour, Chadli et Guedioura, dont certains sont déjà forfaits pour ce match d’une grande importance pour la sélection nationale dans sa course pour les éliminatoires à la phase finale de la CAN Orange 2012. Si ce retour de Lemmouchia s’inscrit dans une démarche sportive logique puisque l’intérêt de l’équipe nationale prime sur tout le reste, sur un plan éthique et disciplinaire, le cas de ce joueur pose problème. Retour en arrière : après la prestation pathétique de l’équipe nationale face au Gabon en amical, le 11 août dernier, le débat a porté, entre autres, sur le milieu de terrain où un Hassan Yebda à court et un Adlène Guedioura pas encore convaincant, auraient plaidé pour un retour de Khaled Lemmouchia qui a déjà pris part aux éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial-2010 et qui affichait déjà une meilleure forme. Le staff technique avait pensé au milieu de l’Entente de Sétif mais il s’est vite ravisé après les déclarations du joueur dans un quotidien sportif où il est revenu sur ce qui s’est passé en Angola et son éviction de la sélection. Les accusations et les révélations à peine voilées de Lemmouchia n’ont pas plu à Saâdane, concernant notamment ce qui s’est passé dans le vestiaire et les changements du onze rentrant opérés vingt-quatre heures avant le match contre le Malawi. En gros, Lemmouchia a dénoncé les deux poids deux mesures dans le traitement des joueurs de la sélection, le diktat de certains cadres au vu et au su de tout le monde et le manque de fermeté du sélectionneur dans sa gestion et dans ses choix. Quelques jours après, lors de la conférence de Rabah Saâdane à la veille de ce qui sera son dernier match à la tête des Verts (Tanzanie), ce dernier s’est attardé sur le cas Khaled Lemmouchia en révélant : «Sincèrement, on lui a fait un cadeau, car on ne voulait pas lui briser sa carrière après son comportement. Beaucoup de gens, des hauts placés même, sont intervenus pour qu’on lui pardonne. Il ne faut pas qu’il oublie qu’en 2007 il était sur le point de partir car Belhout ne le faisait pas jouer, alors que dès ma prise de fonction je l’ai aligné le premier match contre l’USM Alger à Bologhine avant qu’il ne devienne international quelques mois plus tard. Aujourd’hui, il n’a qu’à travailler dans son club et lorsqu’on aura besoin de lui on le rappellera, mais avant il doit s’excuser par écrit sinon il passera par le conseil de discipline où il risque la suspension. Le président de la FAF a d’ailleurs saisi la direction de l’Entente et le président Serrar à ce sujet. Aucun dépassement, ni diffamation ne seront tolérés à l’avenir.» Que fera la FAF aujourd’hui ? Passera-t-elle l’éponge ou traduira-t-elle le joueur devant le conseil de discipline, ne serait-ce que pour le principe ? Wait and see.

Les révélations:: Ce qui s’était passé entre Saâdane et Lemmouchia
Pour éclairer l’opinion publique sur l’affaire Khaled Lemmouchia, l’ex-sélectionneur national, Rabah Saâdane avait déclaré : «Au lendemain de la défaite contre le Malawi, on devait ressouder les rangs, mais il a foutu la pagaille en éclaboussant tout le monde. Monsieur a fait la tête à son entraîneur, avant que le président n’intervienne pour le rappeler à l’ordre et l’intimer à répéter ce qu’il a dit devant témoins (Zefzef et Sadi), à savoir que «la composition de l’équipe était établie à la présidence», sans vous raconter ce qu’il a dit sur ses coéquipiers. A ce moment-là, le président l’a fait sortir immédiatement et la décision a été prise pour le renvoyer, alors qu’on n’avait plus de milieu récupérateur de rechange. Pour vous dire que l’on ne badine pas avec la discipline et la rigueur. L’intérêt de la sélection passe avant tout et je ne cesserai de rappeler l’exemple de l’équipe de France lorsqu’on laisse les joueurs, des égoïstes nés, faire ce qu’ils veulent. Les joueurs doivent être dignes de porter le maillot national. De plus, ce n’est pas à lui de se faire convoquer en équipe nationale à travers un article de presse, ni à travers une banderole accrochée dans une tribune. Ce n’est pas comme cela que ça marche. Tenez, avant le match contre l’Angleterre, la situation au sein de l’équipe était explosive, mais nous avons su gérer les choses et le président est intervenu pour remettre de l’ordre. Il y a des joueurs qui supplient pour figurer sur la liste des 23, ensuite, ils veulent faire les macs en ne pensant qu’à leur petite carrière au détriment de l’intérêt collectif. L’équipe nationale doit évoluer dans un environnement sain et nous veillerons à cela, quant à la mauvaise graine elle n’a pas sa place».
Le patron des Verts demeure, par ailleurs, interrogateur : «Je ne comprends pas pourquoi, on revient huit mois après sur cette affaire. Et dire, que Lemmouchia pleurait à l’aéroport lorsque Zefzef l’a raccompagné pour rentrer sur Lyon. Et même arrivé en France, il n’a cessé de faire intervenir pour se racheter. Mais maintenant, tournons la page définitivement».

A. S.-B.

Victime d’une fracture du tibia: 4 à 6 mois d’indisponibilité pour Guedioura
Ayant contracté une fracture du tibia, le milieu de terrain de Wolverhampton (Premier league anglaise), Adlène Guedioura, sera indisponible pour une période allant de quatre à six mois. Incorporé vers la fin de la partie (81’) face à Aston Villa, dimanche dernier, l’international a été victime d’un tacle sévère de Steve Sidwell juste avant le coup de sifflet final de l’arbitre. Guedioura a été évacué en urgence vers l’hôpital le plus proche et a subi les premiers examens pour déterminer la gravité de sa blessure. Selon le directeur du département médical de Wolverhampton, Steve Kemp : «Il s’agit d’une fracture sans complication pour Guedioura qui devra porter un plâtre pendant au moins deux mois. Il sera indisponible pour une longue période». Pour sa part, l’entraîneur Mick McCarthy, n'a pas caché sa tristesse lundi après la grave blessure contractée par l’international algérien : «On est tous malheureux après la blessure dont a été victime Guedioura, c'est une grosse déception pour lui et pour l'équipe, on lui souhaite un prompt rétablissement» a-t-il déclaré sur le site du club.

K.H.

Equipe nationale A' : Benchikha puise dans le «Big Four»
Le sélectionneur national de l’équipe A’, Abdelhak Benchikha, a dévoilé hier la liste des 23 joueurs locaux convoqués pour un stage bloqué du 3 au 12 octobre prochain à l’hôtel Mercure. Ce regroupement entre dans le cadre de préparation pour le CHAN-2011, dont la phase finale est prévue au mois de janvier au Soudan. Dans ce cadre, la sélection nationale affrontera à deux reprises son homologue du Mali le 07 et le 11 octobre prochain à Alger. Elle rencontrera également à Alger son homologue de Côte d'Ivoire en novembre 2010. Faisant une lecture de la liste, on s’aperçoit que Benchikha a puisé dans le «Big Four» du championnat national, à savoir l’ESS, la JSK, la JSMB et le MCA. 17 joueurs sur les 23 retenus sont issus de ces quatre formations. Abdelhak Benchikha, qui a été nommé à la tête des Verts en remplacement de Rabah Saâdane, dirigera également l'Equipe algérienne A' lors de cette 2e édition du CHAN, rappelle-t-on.

Dj.O.

Il a inscrit un autre but face à Al-Jazeera : 4e réalisation pour Bouguèche
L'attaquant algérien de l'Emirats Club (Div 2 émiratie), Hadj Bouguèche, s'est illustré une nouvelle fois avec son équipe en inscrivant son 4e but depuis le début de la saison, a rapporté hier le site Dzfoot. L'ancien buteur du MC Alger a contribué à la large victoire de son équipe face Al-Arabi (5-0), en phase de poule de la Coupe du Vice-Président. Hadj Bouguèche qui a inscrit un triplé contre l'équipe d'Al-Jazeera, il y a trois semaines, a ajouté une nouvelle réalisation à sa cagnotte de buts, ajoute la même source. Avec cette victoire, l'Emirates Club occupe, avec 10 points, la 2e place de son groupe (3 victoires, 1 nul et 1 défaite). Le prochain match de la compétition est prévu pour le 2 octobre prochain contre la formation d'Al-Urooba de l'ancien joueur de l'USMA, Mehdi Kerrouche. A noter que l'Emirates Club, relégué en seconde division, participera à la prochaine édition de la Ligue des Champions d'Asie, après avoir décroché la Coupe du Président.

Source : Infosoir 28/09/2010
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par @mineunited le Mer 29 Sep - 19:36

Retour de lemouchia en EN , vraiment content pour lui
avatar
@mineunited
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 7663
Age : 30
Localisation : old trafford
Date d'inscription : 01/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par achill42 le Ven 8 Oct - 19:58

c'est vraiment du n'importe quoi !!!! lemmouchia en équipe nationale!!! retour au bricolage Trilongue
avatar
achill42

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 32
Localisation : la numidie
Date d'inscription : 26/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par fred74 le Lun 11 Oct - 23:19

achill42 a écrit:c'est vraiment du n'importe quoi !!!! lemmouchia en équipe nationale!!! retour au bricolage Trilongue

hadj aissa ......ect un pas en avant deux en arriere
c esi ce qu on appelle s theqvaylith ilindi papa(pain) asseggassa qaqa (les bonbons)

neksed l equipe nationale seg wassif negrits gher lebhar

on a limoge un analphabete (en football) on a ramene un illettre (en football)

un analphabete est une personne qui n ajamais etudie
un illettre est une personne qui a etudie mais pour rien le plus grave il se croit fort intelligent

d wayi iqqarren d general waqila d caporal ya rrebbi gap

avatar
fred74

Masculin Nombre de messages : 121
Age : 44
Localisation : bougie
Date d'inscription : 28/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mar 12 Oct - 14:23

Publié le : 12-10-2010 / 11h14 par : A. B. Competition
Benchikha explique la défaite de Bangui
Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Abdelhak Benchikha n’a pas digéré une telle défaite et dans des circonstances pareilles. Il lui faudra des jours et des jours pour retrouver le sourire qu’on lui connaît.

«J’aurais souhaité débuter par une victoire»
Ce n’est un secret pour personne. Benchikha est sous pression depuis le jour où Raouraoua lui a demandé de prendre les rênes de l’EN et de remplacer Rabah Saâdane. En fait, c’est simple, gagner ce match était pour lui une question de vie ou de mort. Il voulait faire de la victoire le socle sur lequel il aurait bâti son équipe. «Je voulais commencer par une victoire. Et je perds par deux buts à zéro. C’est vraiment regrettable, mais c’est comme ça. C’est mon destin et je ne peux rien y changer maintenant.»

«C’est mon destin, je ne peux rien changer»
«Aujourd’hui, tout était contre nous. Nous avons commencé le match sous une chaleur suffocante. Il faisait 40° et le taux d’humidité était de 95%. Je le sais parce que ma montre me permet de relever ces paramètres climatiques. Comme par hasard, en deuxième mi-temps, le temps est passé de l’été à l’hiver. La pluie, puis le vent qui était contre nous, le manque d’éclairage…»

«J’ai fait sortir Yebda parce qu’il était cuit physiquement»
Toujours en parlant des conditions dans lesquelles s’est déroulée cette rencontre, et surtout de son impact sur les joueurs, Abdelhak Benchikha nous donna l’exemple de Hassan Yebda. «Le pauvre Yebda ne pouvait même pas lever le pied. Il était visible qu’il faisait beaucoup d’efforts. Il voulait exercer des pressings hauts, mais après chaque accélération de plus de 30 mètres, on le voyait traîner la jambe. Et c’est d’ailleurs pour ça que je l’ai fait sortir. La plupart des joueurs ont eu du mal à jouer à cause des conditions climatiques très difficiles.»

«Lemouchia était entré pour stabiliser le milieu de terrain»
Lemouchia a été incorporé en deuxième mi-temps à la place de Yebda. Sur ce changement, Abdelhak dira : «J’ai vu que Yebda était très fatigué. Hassan est un joueur très important dans l’équipe, c’est lui qui stabilise le jeu au milieu. Parce qu’il était cuit, j’ai préféré faire entrer Khaled Lemouchia qui est un joueur de valeur pour faire ce travail. Il était frais, motivé et il a en plus de l’expérience en Afrique.»

«Voilà pourquoi Djabou n’a pas joué»
Tout le monde attendait la rentrée de Djabou avant-hier. Abdelhak Benchikha avait d’autres priorités que de faire entrer un attaquant. Et dès qu’il a pensé à lui, Belhadj s’est blessé et a demandé à sortir : «J’ai demandé à Djabou de s’échauffer en début de la deuxième période, il était dans mes calculs. Dommage que Belhadj ait demandé à sortir après sa blessure, ça a faussé tous mes calculs. Voilà pourquoi Djabou n’a pas joué.»

«Ne me jugez pas maintenant, je viens de débarquer !»
Le coach national a tenu à rappeler aux gens qu’il a accepté de prendre le train en marche, parce qu’il croyait en ses capacités et à son pouvoir de changer les choses en EN. Il ajoute qu’il n’a que quatre séances d’entraînement et un match à son actif avec cette équipe : «Il ne faut pas juger l’équipe maintenant, ni moi d’ailleurs. J’ai pris le train en marche. J’ai choisi les meilleurs joueurs algériens. J’ai eu que quatre séances d’entraînement avec eux, et on est venus jouer dans ce bled dans des conditions très difficiles et avec un effectif très réduit.»

«Ziani, Boudebouz, Halliche, Guedioura, Matmour et Kadir nous ont beaucoup manqué»
«Sans dévaloriser les joueurs qui ont joué aujourd’hui, je dirais que les six titulaires absents nous ont beaucoup manqués. Ziani, Matmour, Kadir, Halliche, Guedioura et Boudebouz sont des joueurs très importants dans mon échiquier. J’aurais préféré les avoir avec moi pour ce match, mais comme je vous l’ai dit auparavant, c’est mon destin, tout était contre moi ce jour de dimanche», dira avec regret Benchikha.

«On n’a pas joué face à des manchots»
L’entraîneur Abdelhak Benchikha n’a pas oublié de parler de cette surprenante équipe de la Centrafrique. «Beaucoup a été dit sur cette équipe de la Centrafrique. Tout le monde a dit que l’Algérie va gagner facilement et avec un score lourd. Seulement, moi, je savais qu’ils étaient difficiles à jouer sur leur terrain. On a joué face à une équipe très solide. Motivée et soutenue par tout un pays, ses joueurs ont démontré qu’ils étaient forts dans les trois compartiments. Franchement, je dirais que nous n’avons pas joué face à des manchots. Le foot a beaucoup évolué en Afrique et cette équipe de la Centrafrique en est la preuve vivante.»

«Il y a des choses qui dépassent la volonté»
Avant le match, Benchikha nous avait dit que le plus important était la volonté et la détermination. Il nous a aussi dit que ce match serait celui des hommes. Après cette rencontre, il a tenu un autre discours. «Malheureusement, il y a des choses qui dépassent la volonté, Il y a des cas aussi où la détermination toute seule ne suffit pas et c’est notre cas. On voulait gagner ce match, mais face aux conditions qui ont entouré la rencontre, on n’y pouvait rien.»

«Maintenant, il faut glaner les 12 points en jeu»
La situation de l’équipe nationale est devenue très compliquée. C’est simple, pour passer, il faudra battre le Maroc en aller-retour, d’aller chercher la victoire en Tanzanie et écraser la Centrafrique à Alger. A ce propos, le sélectionneur national dira : «Il est clair qu’on est dos au mur. Il faudra gagner les quatre matchs restants, à commencer par celui du Maroc. On est capables de le faire. Nous avons les moyens de réaliser cela. Il nous reste plus de quatre mois pour préparer cette rencontre. D’ici là, on aura récupéré nos blessés et les joueurs seront en pleine compétition avec leurs clubs. C’est jouable, il faut y croire jusqu’au bout.»

«On n’est pas encore éliminés, on se battra jusqu’au bout»
Toujours sur les chances des Verts quant à la qualification pour la Coupe d’Afrique des nations, Abdelhak Benchikha ajoutera : «Il ne faut pas trop dramatiser les choses. On est des Algériens, et nous, on se bat toujours jusqu’à la dernière goutte de sang. A ce que je sache, on n’est pas encore éliminés. On peut encore se qualifier. Restons sereins et optimistes, c’est très jouable.»
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mar 12 Oct - 15:15

Equipe nationale - Et maintenant ? ( Info soir -12/10/2010)
Benchikha, contrairement à la rumeur, ne démissionnera pas et veut continuer l’aventure avec les Verts.

Mais avec quelle politique ?
Il bénéficie d’un sursis de quelques mois pour tenter de remonter la pente et surtout le moral des supporters de l’EN. Osera-t-il bousculer des statuts et des habitudes jusqu’ici bien ancrés ?

Mis à part ce succès en match amical face aux Emirats arabes unis (un but sur penalty), l’Equipe nationale algérienne est retombée dans ses travers et ne fait plus peur. Elle n’arrive plus à gagner même face à des équipes situées au fin fond du classement de la Fifa, à l’image de la Tanzanie et de la République centrafricaine. Après la déroute de Bangui de dimanche dernier, les langues commencent à se délier. La rumeur enfle et tout le monde y va de sa vision des choses.
Au lendemain de la rencontre, on a parlé d’un départ instantané du sélectionneur national, Abdelhak Benchikha. Ce dernier serait sur le point de déposer sa démission, quelques semaines seulement après son installation à la tête des Verts. On n’en est pas resté là puisqu’on a évoqué un énorme conflit au sein des Verts, qui a effrité le groupe, dont la solidarité faisait la force un certain moment. Selon ce qui se dit çà et là, certains joueurs n’auraient pas accepté le retour de Khaled Lemmouchia, lui qui n’avait pas été tendre envers quelques cadres de l’équipe suite à ses démêlés avec l’ancien entraîneur, Rabah Saâdane, lors de la CAN-2010 en Angola. Des choses plus graves ont été relatées. Certains n’ont pas hésité à accuser les joueurs qui ont participé à la débâcle de Bangui d’avoir tout simplement levé le pied.
Des accusations très graves si cela venait à être vérifié surtout lorsqu’il s’agit de défendre les couleurs d’un pays. Les camarades de Bougherra sont passés d’un statut de stars à celui de joueurs maudits. Le peuple ne reconnaît plus ceux qui faisaient leur fierté il y a peu de temps encore.
Au lendemain de cette cuisante défaite et des rumeurs qui sont nées, les choses commencent cependant à se décanter. Ainsi, il faut savoir que le sélectionneur national n’a aucunement l’intention de jeter l'éponge. Dans une déclaration accordée aux journalistes avant le retour sur Alger, Benchikha a déclaré qu’il «ne baisserait pas les bras. Il reste encore 12 points à prendre, il faut les avoir pour nous qualifier à la Coupe d'Afrique. Maintenant, nous n'avons plus droit à l'erreur. Il faut se battre pour redresser la barre».
De belles paroles qu’il faudra matérialiser sur le terrain. Très déçu par la tournure prise par les événements, Benchikha affirme, toutefois, qu’il était «convaincu que nous avions les moyens de gagner là-bas». Il explique ensuite les raisons de la défaite : «Toutes les conditions du match nous ont été défavorables.
Chaleur, humidité, tempête et vent en deuxième mi-temps, sans oublier bien sûr les nombreuses défections que nous avions enregistrées avant notre départ à Bangui». Ces déclarations montrent clairement que Benchikha n’a pas l’intention de quitter le navire. Il était hier à Rouiba en compagnie du président de la FAF pour assister au match amical des Verts A’ face au Mali. Même un membre du staff technique de l’équipe A’ a révélé qu’il a trouvé Benchikha très serein et que c’est quelqu’un qui ne plie pas facilement. Même Raouraoua ne l'incrimine pas et semble soutenir son coach. Le président de la FAF assure que ce n'était pas sa faute. Nous avons appris que les joueurs sont allés voir le sélectionneur à la fin de la rencontre pour s’excuser après le piètre rendement qu’ils ont offert dimanche dernier. Ils lui ont assuré qu’ils feront le maximum pour se rattraper.
Maintenant qu’il reste presque six mois avant la déterminante rencontre face au Maroc, que va-t-on faire ? Ce n’est certainement pas les deux dates Fifa qui vont permettre à l’équipe algérienne de retrouver sa verve. Il faudra donc injecter un sang neuf à cette sélection et Benchikha connaît bien la piste locale dont certains joueurs sont de loin meilleurs que ceux qu’on ramène d’outre-mer. Il faudra que Benchikha ose, qu'il bouscule des habitudes et des statuts.

Mesbah abattu par sa première sortie africaine

Le sociétaire de Lecce, Djamel Mesbah, était abattu à l’issue de la rencontre face aux Centrafricains. Pour sa première sortie en terre africaine après le Mondial, Mesbah a raté, à l'instar de ses coéquipiers, son match. Mais il reconnaît dans ce contexte que l'équipe centrafricaine les a surpris. «Une défaite reste très difficile à digérer. Les Centrafricains nous ont surpris et ils ont pris le match en main dès le coup d'envoi. Nous avons peiné durant toute la partie. C'est vraiment cruel pour nous, car nous étions absolument déterminés à gagner», dira-t-il tout en affirmant que l'absence de plusieurs titulaires et les conditions difficiles dans lesquelles s'est déroulé le match sont pour quelque chose dans cette défaite. Mesbah estime, par ailleurs, qu’il ne faut surtout pas enterrer les chances de qualification de l'équipe nationale. «Notre situation s'est compliquée, mais nous continuerons à nous battre pour revenir en force. Il va falloir se racheter lors des prochains matches. Nous devons aussi rester soudés.

Fin de mission pour Djelloul et Belhadji

Zohir Djelloul et Hassan Belhadji ne feront plus partie du staff technique de l’équipe nationale. C'est du moins ce qui circule dans l'entourage des Verts. D'après certains échos, Djelloul serait convoité par des clubs du Golfe, mais l'intéressé ne voudrait pas d'une telle expérience. Djelloul songe à retourner au Canada pour exercer dans la Fédération de football de ce pays. Pour Belhadji, rien n'a filtré quant à sa prochaine destination. En remplacement de Djelloul, la FAF pourrait faire appel à un étranger, alors que Kaoua est pressenti pour s’occuper des derniers remparts des Verts.

Dj.O.
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mar 12 Oct - 18:58

Les Verts souffrent d’un déséquilibre à tous les niveaux
Un effectif à revoir
L’intronisation d’Abdelhak Benchikha à la tête de l’équipe nationale avait ravivé les espoirs de milliers de fans convaincus de la justesse de l’éviction de Rabah Saâdane, coupable à leurs yeux de tous les maux des Fennecs.
Avec cette sortie ponctuée par une énième défaite, les regards se tournent maintenant beaucoup plus vers la composante de l’EN que vers un coach, et il faut le reconnaître, manquant d’audace dans ses choix. En effet, on se rappelle que la première liste des convoqués pour cette seconde sortie en éliminatoires de la CAN 2012 ne comprenait qu’un seul nouveau joueur, à savoir Abdelmoumen Djabou, qui sera finalement laissé sur le banc de touche après avoir frôlé les tribunes, n’était le forfait de dernière minute de Halliche.
Le cas du sociétaire de Fulham illustre parfaitement le malaise profond des Verts, à savoir cette fâcheuse habitude de compter sur des noms et non pas sur la forme.
Que dire d’un Nadir Belhadj en plein déclin depuis son transfert-retraite au Qatar mais qui reste intouchable malgré un rendement tellement catastrophique lors de la rencontre de dimanche alors qu’il méritait de quitter la pelouse bien avant la pause, au moment où Mesbah était perdu dans son inhabituel poste de milieu droit ?
L’autre déception en défense est le capitaine des Verts, Antar Yahia, auteur d’une sortie quelconque dans ce couloir droit qui lui va si mal. C’est à se demander le pourquoi de l’absence d’un joueur de métier à ce poste, et ce n’est sûrement pas un Hachoud ou un Meftah, par exemple, qui aurait fait pire que le héros d’Oum Dourmane.
Est-il si difficile que cela de trancher entre Bougherra, Halliche et Yahia au niveau de l’axe au point de faire jouer des éléments dans des postes inhabituels ?
L’autre gros souci affiché par les Verts à Bangui est cette similitude dans le jeu entre Lacen et Yebda. Combien de fois n’a-t-on pas vu les deux joueurs se marcher sur les pieds ou disputer la même balle au point de croire que l’un était au marquage de l’autre et vice-versa ?
Pis encore, le sociétaire de Naples, censé apporté un plus sur le plan offensif, affiche une nonchalance et une lenteur déconcertante dans la relance alors qu’il devait «se porter vers l’avant» et apporter un soutien aux animateurs qu’étaient Abdoun et Mesbah. Si le sociétaire de Lecce peut bénéficier de circonstances atténuantes d’un poste inhabituel, les espoirs placés en Abdoun se sont volatilisés au fil de la rencontre. Trop grosse pression sur ses épaules en l’absence des habituels animateurs que sont Ziani et Matmour ?
Seule la réalité du rendement démontre que l’ex-Nantais a grillé sa carte chance lors de cette sortie, lui qui déchaînait les foules à chaque apparition, aussi courtes soient-elles, sous l’ère Saâdane. Autant de griefs donc à retenir contre ce milieu de terrain qui, par-dessus tout, aura aussi fait preuve d’un placement approximatif quatre-vingt-dix minutes durant. En attaque, rien à dire ou plutôt à rajouter depuis le temps où ce secteur est décortiqué en long et en large.
La planche de salut passe inéluctablement par une revue totale de la composante appelée à défendre les couleurs nationales afin de construire un groupe équilibré selon les postes à pourvoir car c’est la tactique qui impose la liste des convoqués et non pas le contraire. Sur ce point, on peut dire que Benchikha a payé cash sa faute.
Khaled A. (Jeune Indépendant 12/10/2010)
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mer 13 Oct - 11:54

Rolland Courbis pourrait rejoindre la barre technique des Verts. Le président de la FAF Mohamed Raouraoua est attendu, mercredi 13 octobre, à Paris pour négocier avec le technicien français. But : le recruter pour épauler l’entraîneur national Abdelhak Benchikha et renforcer le staff technique de l’équipe nationale.

« Raouroua a eu un entretien téléphonique avec Courbis. Les deux hommes se sont mis d’accord pour se rencontrer demain à Paris et terminer les négociations pour que le technicien français rejoigne le staff technique des Verts », a affirmé mardi à TSA une source autorisée de la FAF. Le voyage de Rouaroua interviendra quatre jours après la défaite de l’Algérie face à la République de Centrafrique (0-2) dimanche dernier à Bangui pour le compte de la deuxième journée des qualifications à la CAN 2012.

S’il est recruté, Roland Courbis devrait avoir les mêmes prérogatives que Benchikha, selon la même source. Le président de la FAF avait déjà réussi à convaincre le successeur de Saâdane de renforcer le staff technique national par un entraîneur étranger.

Raouroua tente ainsi de contenir la crise qui couve au sein de l’équipe nationale après son début catastrophique en éliminatoires de la CAN 2012, avec un nul contre la Tanzanie et une défaite face à la RCA. Il veut également préparer convenablement le prochain match amical de l’Algérie contre le Luxembourg le 17 novembre prochain au Luxembourg.

L’Algérie affrontera le Maroc le 27 mars prochain dans le match de la dernière chance pour la qualification à la CAN 2012. Les Verts doivent gagner pour espérer rester dans la course. Un résultat autre que la victoire contre le Maroc, premier du groupe D avec 4 points, serait synonyme d’élimination précoce pour les coéquipiers de Antar Yahia. Après deux journées, l’Algérie est dernière de son groupe D (Maroc, RCA, Tanzanie) avec un seul point, un seul but marqué et trois encaissés.
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Sam 16 Oct - 18:07

Competition : Publié le : 16-10-2010 / 10h23 par : N. B.

Djebbour se révolte: «Il faut faire le ménage en équipe nationale»

«Au prochain stage, on se dira tout les yeux dans les yeux» > «Il faut que l'EN redevienne ce qu'elle était»

- On imagine que votre déception est immense à la suite de la défaite concédée en Centrafrique…
- Oui, notre déception est grande. On ne s’attendait pas à cette défaite. On avait vraiment à cœur de réagir après le nul concédé à domicile face à la Tanzanie à Blida. Malheureusement, notre désillusion a été encore plus grande que celle face à la Tanzanie. Pourtant, on avait les arguments à faire valoir à Bangui, mais le jour du match, on est passé à côté de la plaque.
- Le public algérien n’a rien compris à cette défaite. Cette dernière est-elle due aux conditions climatiques ?
- Il faut admettre qu’en Afrique, ce n’est pas comme en Europe. Les conditions climatiques sont difficiles. J’ai déjà déclaré, avant notre départ à Bangui, que le fait que certains joueurs ne connaissent pas l’Afrique pourrait nous jouer un mauvais tour. En plus, les joueurs africains, à cette période de l’année, sont à 90% de leur niveau, alors que pour nous, ce n’est pas le cas. C’est pour cela que les Centrafricains étaient plus agressifs que nous. Si vous permettez, lors des éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial, on a pu s’imposer en Zambie, une équipe plus forte que la Centrafrique.
En deux rencontres, l’EN n’a glané qu’un point. Pensez-vous que vous avez en- core des chances pour décrocher le billet qualificatif pour la CAN 2012 ?
- En toute sincérité, s’il n’y avait pas d’espoir pour se qualifier à la phase finale de 2012, on arrêterait de jouer. Je ne doute pas de nos capacités, et Incha Allah, on réussira à relever le défi. Il faut qu’on fasse une remise en question à partir du prochain stage et travailler tous ensemble pour arracher le billet qualificatif pour la CAN 2012.
- Les Algériens s’interrogent jusqu’à maintenant comment une équipe comme la Centrafrique ait réussi à battre l’EN par deux buts à zéro ?
- C’est vrai que nous aussi, on n’arrive pas à comprendre cette défaite, mais il faut reconnaître que la réalité est différente lorsqu’on joue en Europe et quand on se produit en Afrique. Les conditions climatiques sont difficiles et malgré notre volonté de revenir avec les trois points de la victoire, on n’a rien pu faire.
- L’ancien international des Verts, Kamel Kaci Saïd, a déclaré que les joueurs avaient levé le pied face à la Centrafrique ?
- Vous savez, chez nous en Algérie, on change facilement la face. Des accusations pareilles sont désagréables. J’accepte les critiques après cette débâcle, mais on n’accepte pas de telles accusations. Les critiques existent dans tous les pays, mais dire une chose pareille, c’est du n’importe quoi. Les gens veulent exister et faire parler d’eux et c’est pour cela qu’ils lancent des choses pareilles. On n’a pas triché, mais les gens profitent du moindre faux pas pour revenir sur la scène pour que les autres ne les oublient pas. Je suis Algérien. J’aime mon pays et j’aime aussi ma religion. Après le match, le magasinier de l’équipe m’a dit : Rafik, tu n’es pas bien. J’étais abattu et je suis très déçu par cette contre-performance.
- Pouvez-vous revenir sur le but que vous aviez raté au début de la deuxième mi-temps ?
- Comme je l’ai toujours dit, je ne recevais pas beaucoup de ballons. Face à la Centrafrique, durant toute la première mi-temps, je n’ai reçu aucune balle, mais à la 61e minute, Kader Ghezzal m’a donné une superbe balle. C’était compliqué, vu que je ne m’attendais pas à une telle passe. En plus, avec la chaleur régnant ce jour-là, ce n’était pas facile. Honnêtement, je ne vais pas me cacher derrière tout ça, car c’était une balle de but. Si j’avais la même lucidité, je l’aurais mise dedans.
- Vous avez marqué un but, mais l’arbitre l’a invalidé, pouvez-vous nous donner plus de détails sur ce but non comptabilisé ?
- Djamel Abdoun m’a fait une belle passe, moi, je suis parti derrière le défenseur, je me retrouve devant le gardien que je réussis à battre. Il y avait une charge contre moi et j’aurais pu bénéficier d’un penalty si je n’avais pas marqué. Malheureusement, l’arbitre en a décidé autrement.
- Pourquoi l’arbitre a invalidé votre but ?
- Je ne pouvais pas le forcer à le comptabiliser. Il m’a dit off-side (hors jeu). Je ne pouvais pas le frapper. S’il l’avait comptabilisé, le scénario aurait été autre, car à ce moment-là, le résultat était de zéro à zéro.
- On sent que vous en avez gros sur le cœur…
- Bien sûr, à chaque fois que l’EN ne marque pas, on tire sur Djebbour. Face à la Tanzanie, on s’est attaqué à moi et c’est la même chose après le match face à la Centrafrique. Les gens doivent savoir que tout au long du match, je n’ai hérité que de deux balles, et j’ai réussi quand même à en concrétiser une. Malheureusement, l’arbitre n’a pas validé le but. J’ai eu 50% d’efficacité et les gens doivent savoir que les grands attaquants reçoivent 5 à 6 ballons pour en marquer un. Je vous cite, par exemple, les matches Ecosse-Espagne et Kazakhstan-Allemagne. Les attaquants, comme Klose, Podolski et Villa, ont raté une multitude d’occasions avant de trouver le chemin des filets.
- Les gens attendaient beaucoup de vous, vu qu’avec l’AEK Athènes, vous êtes très efficace...
- J’ai toujours fait de mon mieux pour marquer des buts. Si vous avez remarqué, je faisais à chaque fois des appels de balle. Je dirais à ceux qui me critiquent d’arrêter de me comparer avec l’AEK Athènes, car avec mon club, je reçois au moins 5 à 6 ballons. Je tiens à m’expliquer encore une fois que le but que j’ai raté face à la Centrafrique, si j’avais la même lucidité, j’aurais concrétisé l’action. Mais les gens ne doivent pas tomber à chaque fois sur moi. Lorsqu’on gagne, on gagne ensemble, et lorsqu’on perd, on perd ensemble. Il faut être honnête et ne pas jeter à chaque fois Djebbour en pâture.
- On a constaté qu’il y a une terrible pression sur vous...
- Je suis un attaquant et j’adore marquer. Je suis un Algérien et je suis un combattant. Je continuerai à cravacher dur et je répondrai à mes détracteurs sur le terrain. Je n’ai que 26 ans et je n’ai jamais baissé les bras.
- Etes-vous optimiste quant aux chances de l’EN de se qualifier à la CAN 2012 ?
- Oui, tant qu’il y a la vie, il y a l’espoir. Pour renverser la vapeur, il faut faire le ménage dans cette équipe nationale, car on a remarqué que des choses qui doivent rester dans le groupe sortent dans la presse. Ça nous détruit et il faut qu’on soit soudé pour qu’on puisse relever le défi.
- Vous dites qu’il faut faire le nettoyage en EN, vous voulez parler de l’entourage de la sélection ?
- Le ménage doit se faire dans tout ce qui touche l’équipe nationale. Dès le prochain stage, on va se regarder les yeux dans les yeux et on va se dire tout ce qu’on a à se dire. Il faut que l’EN redevienne comme elle l’était.
- Vous faites allusion à l’EN qui a joué les éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial ?
- Il faut qu’on soit soudés, car je ne vous cache pas que certaines choses nous ont fait mal. On est comme une famille et ce qu’il y a dans le groupe ne doit pas sortir. Or, on a constaté que la presse fait état de ce qui se passe au sein du groupe. Tout ça n’est pas bien pour l’équipe nationale. Je dois ajouter une chose, lors des éliminatoires jumelées de la CAN et du Mondial, il n’y avait pas que Djebbour qui marquait. Parfois, c’était Ziani, parfois Halliche ou Bougherra et j’en passe. On doit tous avoir la même rage.
- Vous n’avez plus droit à l’erreur pour assurer votre qualification pour la CAN 2012, ne craignez-vous pas le Maroc que vous allez affronter à Alger avant de se rendre à Casablanca ?
- Le Maroc est le meilleur adversaire qu’on affrontera dans ce groupe. Il reste encore 12 points en jeu et on doit faire le plein pour arracher le billet qualificatif pour la CAN 2012. Le mot défaite, on l’a biffé de nos esprits. On a 5 mois devant nous pour préparer le prochain rendez-vous face à la sélection marocaine et on fera le maximum pour rendre le sourire aux Algériens. On est très déçus de la dernière défaite et on ne lésinera pas sur l’effort pour se ressaisir dès la prochaine journée.

avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Dim 17 Oct - 19:33

INTERVIEW

Rolland Courbis : un duo avec Benchikha serait "une solution intéressante"




amar naili



Depuis quelques jours, on annonce avec insistance votre arrivée au sein de l’équipe nationale algérienne…
Ça fait trois semaines que je reçois des coups de fil sur le sujet. Mais pour l’instant, je n’ai aucun contact officiel avec les responsables de la fédération algérienne. Je suis disponible et joignable pour d’éventuelles discussions.

Pensez-vous pouvoir apporter quelque chose à l’équipe nationale qui traverse depuis quelques mois une période difficile ?
Je suis les résultats et le parcours de l’équipe d’Algérie depuis maintenant plusieurs mois. J’ai bien suivi son parcours en Coupe du monde. Je sais qu’elle traverse actuellement un passage difficile. Je sais aussi que son prochain adversaire pour les qualifications de la CAN est le Maroc d’Eric Gerets. C’est très intéressant.
Il y a un potentiel intéressant au sein de cette équipe d’Algérie. Il y a aussi des jeunes talents qui arrivent. Je pense notamment à Boudebouz. C’est un groupe vraiment intéressant. Mais un entraîneur étranger doit s’appuyer sur un local. Je ne me vois pas arriver et d’un coup de baguette magique tout changer rapidement.

Vous pensez que votre mission doit se faire en duo avec l’actuel entraîneur Benchikha?
Oui, ce sera une solution intéressante. Je pense qu’il sera difficile pour un entraîneur étranger de travailler seul. Mais même si je ne suis pas choisi par la FAF, ça n’enlèvera rien à mon affection pour cette équipe d’Algérie.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------
issam sahraoui

Rolland Courbis pourrait rejoindre la barre technique des Verts. Le président de la FAF Mohamed Raouraoua est attendu, mercredi 13 octobre, à Paris pour négocier avec le technicien français. But : le recruter pour épauler l’entraîneur national Abdelhak Benchikha et renforcer le staff technique de l’équipe nationale.

« Raouroua a eu un entretien téléphonique avec Courbis. Les deux hommes se sont mis d’accord pour se rencontrer demain à Paris et terminer les négociations pour que le technicien français rejoigne le staff technique des Verts », a affirmé mardi à TSA une source autorisée de la FAF. Le voyage de Rouaroua interviendra quatre jours après la défaite de l’Algérie face à la République de Centrafrique (0-2) dimanche dernier à Bangui pour le compte de la deuxième journée des qualifications à la CAN 2012.

S’il est recruté, Roland Courbis devrait avoir les mêmes prérogatives que Benchikha, selon la même source. Le président de la FAF avait déjà réussi à convaincre le successeur de Saâdane de renforcer le staff technique national par un entraîneur étranger.

Raouroua tente ainsi de contenir la crise qui couve au sein de l’équipe nationale après son début catastrophique en éliminatoires de la CAN 2012, avec un nul contre la Tanzanie et une défaite face à la RCA. Il veut également préparer convenablement le prochain match amical de l’Algérie contre le Luxembourg le 17 novembre prochain au Luxembourg.

L’Algérie affrontera le Maroc le 27 mars prochain dans le match de la dernière chance pour la qualification à la CAN 2012. Les Verts doivent gagner pour espérer rester dans la course. Un résultat autre que la victoire contre le Maroc, premier du groupe D avec 4 points, serait synonyme d’élimination précoce pour les coéquipiers de Antar Yahia. Après deux journées, l’Algérie est dernière de son groupe D (Maroc, RCA, Tanzanie) avec un seul point, un seul but marqué et trois encaissés.
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par moss34 le Lun 18 Oct - 1:15


_________________

moss34
Modérateurs
Modérateurs

Nombre de messages : 7947
Age : 45
Localisation : avec mes deux garcons
Date d'inscription : 22/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Lun 18 Oct - 12:35

Les chantiers du «Général»
Publié le : 18-10-2010 / 11h03 par : Amirouche Boudjedou (competition)

L’équipe nationale sera en regroupement le mois prochain au Luxembourg. Un stage qui sera clôturé par une joute amicale face à la sélection locale. Dans moins d’un mois, les camarades de Djebbour joueront un match amical face à l’équipe du Luxembourg. A l’occasion, Abdelhak Benchikha fera appel à des éléments nouveaux qui jouent essentiellement en équipe nationale A’. Il pourrait y avoir aussi la venue de Tafer et Feghouli. Les nouveaux remplaceront des joueurs bien précis. Ça sera du poste pour poste.

Benchikha connaît désormais tout le monde
Le sélectionneur national disait ne pas avoir eu assez de temps pour recomposer son équipe ou pour changer quoi que ce soit. Il a donc fait appel au même groupe, et les joueurs ont joué comme ils avaient l’habitude de le faire avec Saâdane. Le match de Bangui a permis à l’entraîneur national de bien connaître ses joueurs. En observateur averti, il a remarqué le comportement de chacun et cerné les qualités de chaque joueur et ses capacités à vivre dans le groupe. Ce match lui a servi de test sur lequel il va baser son travail à l‘avenir. C’est à partir des notes qu’il a prises en Centrafrique, et auparavant à Alger, qu’il va établir sa liste pour le prochain match au Luxembourg.


5 têtes pourraient tomber…
Il est clair qu’en équipe nationale, il existe des joueurs indispensables. Ils le sont par leur talent, mais aussi par leur comportement et leur discipline au sein du groupe. On parle bien sûr de Madjid Bougherra, Antar Yahia, Raïs Mbolhi, Rafik Halliche, Rafik Djebbour, Nadir Belhadj…, des joueurs cadres sur lesquels repose l’ossature de l’équipe. Ils sont talentueux, disciplinés et irréprochables sur tous les plans. Il y a cependant une autre catégorie de joueurs qui n’arrivent pas à faire leur nid. Outre l’indiscipline que leur reprochent les responsables de l‘EN, ces joueurs n’ont pas apporté le plus escompté sur le plan footballistique. Le nombre de joueurs qui peuvent disparaître de la prochaine liste de Benchikha peut atteindre le chiffre cinq.


Raouraoua et Benchikha se réuniront dans les prochains jours
Pour parler de ce stage et des joueurs à écarter ou à sélectionner, le premier responsable technique de la sélection nationale et le président de la Fédération algérienne de football comptent se réunir bientôt. Ce rendez-vous est plus qu’important du moment qu’on y abordera les sujets très sensibles relatifs à la liste des joueurs à convoquer pour le match du Luxembourg, de la situation actuelle de l’Algérie dans son groupe éliminatoire de la CAN 2O12, des joueurs qu’il faudra suivre, contacter ou superviser, du programme de Benchikha jusqu’au match du Maroc et, enfin, de ce qui s’est réellement passé lors de ce dernier stage à Alger ainsi que celui de la Centrafrique.


Abdoun, Ziaya et Bellaïd dans le collimateur
Parmi les joueurs visés, on parle de l’ex-meneur de jeu de Nantes, Djamel Abdoun. Il faut dire que Benchikha a fait ce que Saâdane n’a pas osé durant une année. Il a permis à Abdoun de jouer titulaire dans son poste de prédilection. Mais outre son rendement modeste, le «Général» aurait émis des réserves d’ordre disciplinaires au sujet de ce joueur en sélection. Pour avoir été à Bangui, on doit avoir l’honnêteté de dire que nous n’avons rien remarqué d’anormal venant de ce joueur, mais des indiscrétions disent que sa nervosité excessive, ses gestes et sa manière de se comporter avec ses coéquipiers ne seraient pas exemptes de tout reproche. Un autre joueur risque ne plus figurer dans la liste de Benchikha, c’est Abdelmalek Ziaya. Cet attaquant, jadis très efficace, n’arrive toujours pas à marquer en EN. Les Algériens attendaient beaucoup de lui, mais il a fini par décevoir tout le monde.


Quand Boudebouz et Matmour seront là, qui sera écarté ?
Il se pourrait donc que Benchikha fasse appel à d’autres attaquants pour le remplacer. En plus de Tafer, Abdelahak songerait à Ghazali ou Boughèche pour le prochain match. Le dernier sur la liste est bien sûr Bellaïd. Depuis qu’il est sélectionné, ce joueur ne fait que chauffer le banc.
Le coach jugera sûrement préférable de faire appel à un joueur du cru, comme Belkalem, plutôt que d’appeler un joueur qui, de toute façon, ne jouera probablement jamais. En plus de ces trois joueurs, il est fort probable que Benchikha écarte deux autres. Le retour de Matmour et Boudebouz provoquerait certainement des départs. Il n’est pas aisé d’avancer des noms à ce sujet, mais une chose est sûre, Abdelhak ne touchera pas aux cadres de l’équipe.
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Lun 18 Oct - 19:24

Equipe nationale
Tunisie - Algérie, le 9 février 2011 à Tunis

La sélection algérienne de football rencontrera probablement en amical son homologue de la Tunisie le 9 février 2011, en prévision du match face au Maroc prévu entre les 25 et 27 mars prochain à Alger, comptant pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2012, a rapporté, hier, dimanche, le site de l'Union nord-africaine de football (Unaf).
«Le président de la Fédération algérienne et de l'Unaf, Mohamed Raouraoua, a révélé qu'un match amical Tunisie - Algérie aurait lieu le 9 février 2011 à Tunis, ajoute la même source. La FAF a officiellement sollicité son homologue tunisienne pour la programmation de cette rencontre, en attendant l'accord des responsables de la Fédération tunisienne de football (FTF). Cette période correspond à une date-FIFA et la Tunisie pourrait constituer, pour l'Algérie, un bon sparring-partner en vue du match capital face au Maroc. De son côté, le Maroc devrait croiser le fer en amical avec l'Egypte à la même période, pour la préparation de son match face à l'Algérie. Par ailleurs, Mohamed Raouraoua a précisé que la réflexion se poursuit au niveau de l'UNAF sur la possibilité de mettre sur pied un championnat nord-africain des sélections. «Compte tenu des calendriers surchargés et de l'impossibilité d'avoir les pros d'Europe à disposition en dehors des FIFA Days (dates-FIFA), il serait peut-être souhaitable d'engager à ce championnat les sélections A' qui disputent le CHAN (championnat d'Afrique des nations réservé aux joueurs locaux)», a-t-il indiqué.


Encore un but de Djebbour

Au moment où il reste muet en sélection, l’avant-centre de l’AEK Athènes, Rafik Djebbour, continue de collectionner des buts dans le championnat grec. En effet, l’international algérien a inscrit hier dans la soirée son quatrième but de la saison avec son équipe. Ayant récupéré le ballon dans le rond central, alors que le match comptait ses dernières minutes, l’Algérien a effectué une chevauchée de plusieurs mètres pour aller battre le gardien de but adverse en solo. Au final, son équipe s’est imposée sur le score de quatre buts à zéro face à l’Aris Salonique. Dj.O.


Soltani buteur

L'attaquant algérien de l'Iraklis Salonique, Karim Soltani, a inscrit son second but de la saison face à Panserraikos, à l'occasion de la 6e journée du championnat de Grèce. Un but inscrit en début de match, qui a ouvert le score d'une jolie frappe à l'entrée de la surface de réparation dès la 11e minute. Les coéquipiers de Soltani ont craqué durant les arrêts de jeu en concédant l'égalisation (1-1).DZfoot.com

Source : Info soir 18/10/2010
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mar 19 Oct - 15:01

Équipe nationale :
En perspective du match amical contre le Luxembourg Benchikha ne change pas une équipe qui perd !Par : S. A. M.


Aussitôt la débâcle passée, le staff technique national et la Fédération algérienne de football pensent déjà au prochain match des Verts, prévu au Luxembourg le 17 novembre prochain.
Il faut dire que c’est un match amical mais qui retient l’attention des membres du staff technique et du public aussi, qui attend un réveil des coéquipiers de Madjid Bougherra après une longue période de disette. L’entraîneur national, Abdelhak Benchikha, de retour d’Égypte où il a participé à un séminaire de la Fifa, effectue les tractations nécessaires pour convoquer ses 23 joueurs en vue du match face au Luxembourg.
À cet effet, on croit savoir, selon une source généralement bien informée, que le même effectif qui aurait fait le déplacement à Bangui, sera convoqué pour le match amical du 17 novembre prochain, surtout que Benchikha n’a pas trouvé de joueurs locaux susceptibles de porter le maillot vert lors de ce regroupement.
Seul Abdoun pourrait faire les frais de sa mauvaise prestation à Bangui, surtout que les Verts récupéreront Ziani, Boudebouz et Matmour. Le sélectionneur national continuera selon toute vraisemblance à travailler avec Zohir Djelloul et Hassen Belhadji, les deux anciens adjoints de Rabah Saâdane et cela après les déclarations de Mohamed Raouraoua, président de la FAF, sur Nessma TV, qui a affirmé que le technicien étranger qui devra épauler Benchikha sera installé après le match du Luxembourg, soit avant d’affronter le Maroc pour la troisième journée des éliminatoires de la CAN-2012.
Pour sa part, l’entraîneur des gardiens de but de l’EN se trouve actuellement en France pour superviser un gardien dont on dit beaucoup de bien, même si, selon d’autres sources, on affirme que Belhadji drive actuellement les gardiennes de but de l’équipe nationale féminine, actuellement en stage en France pour la préparation de la CAN sud-africaine.
Sa présence au tournoi continental avec les féminines l’obligerait certainement à rater le prochain stage des Verts, surtout que Benchikha espérait, depuis son intronisation, la présence de Kaoua Abdenour à ses côtés. Le match du Luxembourg sera-t-il le dernier de Djelloul et Belhadji ? Certainement, selon les observateurs qui misent sur un nouveau staff technique avant d’affronter la Tunisie en amical le 9 février prochain à Rades.
Une rencontre amicale qui permettra aux Algériens de se préparer au mieux avant d’accueillir le Maroc fin mars pour une confrontation qui s’annonce déjà décisive pour la qualification à la CAN-2012.

Source liberte 19/10/2010
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par Rastacool le Mer 20 Oct - 12:04

EN : L'Algérie gagne deux places au classement FIFA


L’Algérie gagne deux places au classement FIFA publié aujourd’hui par l’instance internationale. Paradoxalement et malgré la défaite face à la Centrafrique, les Verts grimpent dans le classement mondial pour se retrouver 33e mondial , mais cette avancée est en trompe l’œil car ses adversaires en qualification de la CAN font beaucoup mieux, tout d’abord la Centrafrique qui à la faveur de sa victoire sur les mondialistes gagne 60 places et se retrouve a la 112e place mondiale, Le Maroc quant à lui gagne 18 places pour se positionner à la 77e place mondiale, seul la Tanzanie régresse et se positionne à la 120 place perdant 9 place par rapport au mois dernier. Au niveau africain l’Algérie est 4e derrière respectivement l’Egypte, le Ghana et la Côte d’Ivoire.

DZfoot.com
20/10/2010


Bilad el Mou3djizat maroco

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mer 20 Oct - 15:37


Sports Edition Info Soir du 20/10/2010


EN : En prévision du match face au Luxembourg

Tafer et Feghouli convoqués ?

Accrochée par la Tanzanie, battue par la Centrafrique, l’Algérie est mal partie dans ces éliminatoires pour la Coupe d’Afrique des Nations.
Le match amical face au Luxembourg, en novembre, ne s’annonce pas de tout repos pour des Fennecs qui devraient présenter un nouveau visage avant la double confrontation face au Maroc. C’est une Algérie new-look qui devrait affronter le Luxembourg, le 17 novembre en amical. Le staff technique, bien sûr, mais également l’effectif devraient être fortement modifiés après la double déconvenue des éliminatoires de la CAN 2012.
«Il faut changer quelque chose.» Voilà le sentiment qui prédomine du côté de la FAF. Remplacer Abdelhak Benchikha, l’actuel sélectionneur des Fennecs, serait un véritable désaveu de la politique menée par l’instance dirigeante du football algérien. Du coup, le technicien algérien pourrait se voir adjoindre un entraîneur européen, qui viendrait apporter son expérience du haut niveau au Général, habile mais inexpérimenté meneur d’hommes. Le problème du banc réglé, il sera temps de se pencher sur le terrain. Certes, face à la Centrafrique (2-0), de nombreux cadres étaient absents (Meghni, Matmour, Boudebouz, Ziani, Guedioura...) mais reste l’indigence du jeu proposé par les Fennecs. La chaleur n’excuse pas tout. Du coup, Benchikha, qui a prévu des changements d’ici à l’échéance marocaine de mars, s’est penché sur de nouveaux joueurs. Notamment le milieu offensif Zoheir Zerdab, auteur de trois buts en trois rencontres sous les couleurs de la JSMB, ou bien Abderrahmane Hachoud, arrière-droit de l’ES Sétif. Ces deux joueurs ont brillé avec les A’ face au Mali (1-1).
La part belle pourrait donc être faite aux joueurs locaux. Mais, surtout, la sélection algérienne garde un œil sur la France.
Outre Walid Mesloub (milieu de terrain récupérateur du Havre), Mustapha Mehdi (défenseur polyvalent de Nîmes) ou Romain Hamouma (milieu de couloir de Caen), les Verts feraient les yeux doux à deux sûrs espoirs franco-algérien l’attaquant Yanis Tafer (Toulouse) et le milieu de terrain Sofiane Feghouli (Valence).
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mer 20 Oct - 21:26

Equipe nationale : Les critères de sélection revus
le 20.10.10 | 03h00 © Lyes H. El Watan

Le coach national ne fera appel qu’aux joueurs compétitifs
En prévision du prochain match (amical) face au Luxembourg, le 17 novembre 2010, le coach national, Abdelhak Benchikha, procédera à quelques remaniements dans le groupe qu’il retiendra.

C’:est ce que nous a révélé une source proche de la sélection. Notre interlocuteur précise : «Les critères de sélection seront plus rigoureux et conformes à ceux utilisés par les sélectionneurs des grandes équipes. La forme du moment, le niveau de performance au sein du club sont les critères qui présideront, dorénavant, au choix des joueurs. Ceux qui ne répondront pas à ces critères ne seront pas convoqués.» A priori, le nouveau patron des Verts veut marquer son territoire et rompre avec ce qui se faisait avant. La déroute (0-2) à Bangui l’a édifié sur ce qu’il y a lieu de faire pour éviter que cette mésaventure ne se renouvelle. Abdelhak Benchikha a reçu le feu vert pour mettre en pratique cette orientation. Depuis quelques mois, des joueurs étaient retenus parce qu’ils jouissaient d’ancienneté et jouaient en Europe. Au fil du temps, cette manière de procéder a produit des dégâts. Des joueurs en petite forme, sans compétition, pas titulaires au sein de leur club étaient systématiquement retenus en sélection, malgré la régularité dans la transparence dont ils faisaient montre lorsqu’ils portaient le maillot de l’équipe nationale. Cette nouvelle ère devrait être inaugurée lors de la prochaine sortie des Verts. Dans quelques jours, la fédération transmettra les convocations aux joueurs pour rejoindre le lieu de regroupement des Verts avant le rendez-vous face au Luxembourg. Abdelhak Benchikha dispose de quelques jours avant d’établir la liste. Notre source clarifie les objectifs visés à travers cette nouvelle politique : «La défaite de Bangui n’est pas encore digérée. A présent, l’équipe nationale est dos au mur. Elle n’a plus le droit à la moindre erreur. Pour surmonter le handicap des points, il va falloir gagner les 4 matches qui restent. Cela est possible, mais à condition de monter un groupe commando constitué de joueurs qui jouent régulièrement avec leurs clubs respectifs et qui ont surtout un rendement appréciable. Ceux qui restent sur une mauvaise note ne seront pas retenus. Il s’agit de remobiliser les joueurs autour d’un noyau performant.» Le message est clair. Les intermittents, les pas-en-forme, ceux qui tournent en rond resteront à la maison. Cette nouvelle orientation ouvre de nouveaux horizons aux joueurs locaux qui affichent une belle forme. On dit même que Abdelhak Benchikha innovera en retenant 19 joueurs au lieu de 23 comme c’était le cas ces dernières années.
Yazid Ouahib
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Sam 23 Oct - 12:04

Sport (Samedi 23 Octobre 2010)

Équipe nationale : Benchikha et Tasfaout superviseront les installations au Luxembourg
Les raisons du départ de Djelloul
Par : S. A. M.
Lu : (772 fois)

C’était le bras droit de Rabah Saâdane, lorsqu’il était déjà à Sétif, où ils avaient remporté la première coupe arabe du club, avant de collaborer ensemble en équipe nationale, avec à la clef une demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations et une participation à la dernière coupe du monde de la Fifa.
Zoheir Djelloul quitte l’EN un mois et demi après le départ de Saâdane.
Il a déposé sa démission jeudi passé. Une démission sitôt acceptée par la fédération algérienne de football et son président Mohamed Raouraoua, comme on pouvait le constater dans le communiqué officiel paru sur le site de l’instance fédérale. Le départ de Djelloul n’est pas une surprise, puisque l’on s’attendait au divorce entre l’ancien joueur de l’OMR et l’équipe A, surtout après l’arrivée d’Abdelhak Benchikha à la tête des verts. Le courant ne passait plus entre les deux jeunes entraîneurs, et Djelloul se sentait écarté de la sélection malgré le fait qu’il était resté pour assurer la continuité pour le match contre la Centrafrique. L’ancien adjoint de Saâdane aurait déclaré à ses proches qu’il ne pouvait plus continuer l’aventure avec les verts, vu l’ambiance qui y régnait. Ceci dit, même avant la nomination de Benchikha à la tête de la sélection nationale, les observateurs annonçaient que les deux hommes ne pouvaient pas travailler ensemble et prédisaient déjà le divorce. Pour le cas de l’autre membre du staff de Saâdane, à savoir l’entraîneur des gardiens de but, Hacene Belhadji, ce dernier, qui a effectué le dernier stage des féminines en France, se déplacera avec cette équipe ce dimanche en Afrique du Sud pour participer à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations et rejoindra les A dès son retour pour le déplacement de l’équipe au Luxembourg.
Dans un autre registre et malgré sa décision de ne pas trop chambouler l’équipe en vue des prochaines échéances qui l’attendent, à savoir le prochain match amical face au Luxembourg, le 17 novembre, le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, espère toutefois retrouver la perle rare tant recherchée, pour sortir les verts de la crise. À cet effet, et comme ce fut le cas pour ses prédécesseurs, l’ancien coach du MCA et du CRB effectue actuellement une tournée franco-luxembourgeoise qui le mènera sans doute ce samedi à Sochaux, où le club de Montbéliard accueillera le Toulouse FC pour le compte de la 10e journée de L1. Benchikha aura l’occasion, lors de ce match, de discuter avec son meneur de jeu offensif, Ryad Boudebouz. Ce dernier, rappelle-t-on, avait quitté le stage de l’équipe nationale précipitamment avant son déplacement à Bangui, le 8 octobre dernier. En effet, alors qu’on le disait partant pour une cause de blessure, Boudebouz aurait eu un malentendu avec Benchikha, ce qui l’a poussé à claquer la porte des verts à la veille d’un match décisif en Centrafrique. La tournée de Benchikha le mènera aussi à Luxembourg en compagnie du nouveau DTN, Fodil Tikanouine, et du manager de l’équipe nationale A, Abdelhafid Tasfaout, pour superviser les lieux d’hébergement et de préparation de la sélection nationale avant son match amical du 17 novembre prochain. La troisième étape sera, même si cela n’est pas encore sûr, la ville du Havre pour superviser deux joueurs qui évolueront ce jour-là, à savoir Mesloub (Le havre) et Mehdi Mustapha (Nimes).
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par oueled yemma gouraya le Lun 25 Oct - 15:35

Verts d'Europe : Djebbour donne la victoire à l'AEK


L'avant centre de l'AEK Athènes, Rafik Djebbour, a donné la victoire à son équipe lors du choc de la 7e journée du championnat de Grèce contre le Panathinaïkos (1-0).L'attaquant algérien a ouvert le score dès la 3e minute de jeu en profitant d'une grosse erreur d'un défenseur du Panathinaïkos. Le score n'a plus évolué et l'AEK Athènes prend ainsi trois précieux points qui permettent aux coéquipiers de Djebbour de revenir à un point de leur adversaire du jour et à 5 points du leader, l'Olympiakos.Avec cinq buts au compteur en championnat, Rafik Djebbour rejoint Djibril Cissé (Panathinaïkos) et Denis Epstein (Kerkyra) en tête du classement des buteurs.
avatar
oueled yemma gouraya
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 4103
Age : 22
Localisation : bèjaia
Date d'inscription : 20/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par @mineunited le Lun 25 Oct - 21:24

djebbour wakil khel3en zyess , djebbour plus fort que boumsong et cissé !!! je rêve help
avatar
@mineunited
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 7663
Age : 30
Localisation : old trafford
Date d'inscription : 01/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mar 26 Oct - 13:38

IL A SUPERVISÉ PLUSIEURS JOUEURS EN EUROPE
Benchikha en quête de renforts
26 Octobre 2010 - Page : 11

Le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, et le manager général des Verts, Abdelhafid Tasfaout, ont effectué une tournée de prospection dans le Vieux continent.
D’ailleurs, le nouveau patron de la barre technique, devrait aussi entreprendre une seconde tournée en Europe pour superviser d’autres joueurs à partir de la semaine prochaine.
Beaucoup de travail attend Benchikha d’autant qu’il se trouve dans une situation très délicate. Jugez-en.
Il doit préparer le match amical prévu le 17 novembre prochain face au Luxembourg alors que d’une part, plusieurs joueurs cadres ne sont pas prêts, selon les critères logiques, pour une sélection et d’autre part, en l’absence d’adjoint après la démission de Zoheir Djelloul.
Ainsi, le sélectionneur national serait certainement obligé d’effectuer un grand changement au sein de l’effectif des Verts pour ce match contre le Luxembourg, dans la mesure où, Ziani, Boudebouz et Matmour reviennent de blessure, alors que Guedioura est out pour au moins quelque trois mois. de plus, Hassan Yebda n’est pas aligné régulièrement avec son club Naples et, manque donc, cruellement de compétition.
C’est le cas également pour le défenseur Rafik Halliche avec son nouveau club Fulham. quant à Medhi Lacen, lui aussi, n’est titularisé que rarement dans son club d’autant qu’il revient également de blessure.
En réalité et si on suit les déclarations de Benchikha après la défaite face à la République centrafricaine consistant à ne plus prendre des joueurs manquant de compétition ou blessés, il va sans dire qu’on s’attend donc à ne point voir ces éléments sur le terrain face au Luxembourg.
Ce qui est une bonne opportunité pour le sélectionneur national de convoquer de nouveaux joueurs et en même temps donner une chance aux joueurs locaux et à ceux ayant chauffé le banc de touche du temps de Saâdane.
Pour les nouveaux joueurs susceptibles de faire leur apparition ou réapparition en sélection nationale et que Benchikha supervise ou supervisera, on citera six éléments dont on parle le plus: Walid Mesloub, le milieu offensif du Havre, le défenseur Abderaouf Zarabi (Nimes) et son compatriote du même club, Mustapha Mehdi, ainsi que Sofiane Feghouli (Valence).
Mais celui-ci est blessé et risque juste d’être sélectionné mais, pour rejoindre le groupe en invité. Il y a également Yanis Tafer évoluant à Toulon, également blessé. Pour la prochaine tournée, Benchikha se rendra en Grèce et en Allemagne où il est appelé à superviser Karim Soltani (Heraclès Sallonique) et Mohamed Chelali de l’autre club en Grèce (Panionis) et ce, sans oublier Benyamina qui évolue au sein de l’Union de Berlin. C’est alors que Benchikha pourra avoir une idée précise de la disponibilité de ces joueurs et bien d’autres afin de tracer un programme précis d’ici à la prochaine double confrontation décisive contre le Maroc, à partir de mars prochain, pour le compte de la CAN 2012. Ainsi, Benchikha aura deux matchs de préparation (Luxembourg le 17 novembre prochain et Tunisie le 9 février 2001) au cours desquels il pourrait faire tourner son effectif au complet afin d’en choisir les 23 meilleurs pour la double confrontation algéro-marocaine.Enfin, concernant le renforcement de son staff technique, Benchikha confirme qu’il y aura un adjoint et un assistant. On évoque Mohamed Chaïb en adjoint et Kaoua pour entraîner les gardiens de but alors que les discussions avec le coach adjoint de l’AS Roma, Christian Damiano, sont toujours en cours...
Said MEKKI - l'Expression
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Mar 26 Oct - 18:47

Match amical : ALGERIE-TUNISIE

La rencontre amicale de préparation entre l'Algérie et la Tunisie se déroulera finalement à Alger et non à Tunis, comme annoncé dans un premier temps. Le match amical se déroulera le 9 février à Alger suite à un accord conclu entre les deux Fédérations nationales. La partie algérienne a insisté pour que le match se joue à Alger, précise le site tunisien kapitalis.com.
Un accord pour un second match, qui se déroulerait à Tunis cette fois, a également été conclu. Cette rencontre se tiendrait le 7 juin à Tunis en fonction de la situation des deux équipes dans la course pour la qualification à la CAN 2012, si les deux équipes sont toujours en course pour la qualification.

DZfoot.com
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par lebougiote le Sam 30 Oct - 12:06

Sport (Samedi 30 Octobre 2010)

Alors que le coach national affirme que la convocation de Feghouli n’est pas d’actualité Aoudia et deux pros pour renforcer les rangs des Verts
Par : S. A. M.
Selon le sélectionneur national, Abdelhak Benchikha, qui s’est exprimé hier sur les ondes de la radio ChaÎne III, la composition de l’EN ne changera pas trop lors du match du 17 novembre prochain face au Luxembourg et sera renforcée par “deux ou trois” nouveaux joueurs.
C’est ce que nous avions annoncé dans les colonnes de Liberté dans une précédente édition et surtout en prévision des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2012 où les camarades de Madjid Bougherra retrouveront sur leur chemin dès le mois de mars prochain, le Maroc dans une confrontation plus que décisive.
Lors de son intervention dans l’émission “Football Magazine” où son prédécesseur Rabah Saâdane était l’invité, Abdelhak Benchikha a parlé de sa dernière tournée européenne où il a rencontré pas mal de joueurs, surtout ceux qui évoluent actuellement sous le maillot vert mais aussi avec l'objectif de superviser des joueurs susceptibles de renforcer la sélection. “Deux joueurs qui évoluent en France vont nous rejoindre prochainement en prévision des prochaines échéances. Lors de ma tournée en France, j'ai discuté avec eux sur leur disponibilité à intégrer les rangs de l'équipe nationale”, a révélé Benchikha tout en ajoutant : “Lors de ma tournée, j’ai rencontré aussi les joueurs de la sélection. J’ai parlé avec eux et cela pour voir plus clair sur leur situation et surtout ceux qui sont blessés ou qui reviennent de blessure”, allusion peut-être faite à Walid Mesloub (Le Havre) et Mehdi Mostefa (Nîmes).
Pour les nouveaux sélectionnés, l’on ne parle maintenant que de l’attaquant de la JSK, Mohamed Lamine Aoudia, qui a été supervisé hier lors du derby kabyle, et qui pourrait être retenu sur la liste des convoqués pour le stage du Luxembourg. En outre, Bouzid pourrait également revenir en sélection en remplacement de Habib BélaÏd qui n’a pas donné satisfaction.
Sur le cas du joueur du club de Valence, Sofiane Feghouli, l’ancien entraîneur du MCA et du CRB a affirmé que rien n’a été fait pour l’instant concernant une probable sélection du milieu de terrain offensif même si certains parlent de sa venue prochaine chez les Verts. Il dira à ce sujet : “Rien n’est sûr pour l’instant concernant l’affaire Feghouli et sa venue n’est pas programmée pour le futur proche. Je peux même vous annoncer que le cas du joueur de Valence n’est pas à l’ordre du jour pour l’instant.” Le sélectionneur national s’est exprimé aussi sur le prochain match qui attend les Verts le 17 novembre prochain.
Ses gars devront affronter le Luxembourg en amical. Pour cela, Benchikha a visité avec le manager général de l’EN, Abdelhafid Tasfaout, en parallèle à sa tournée européenne, les installations qui accueilleront la sélection nationale à Luxembourg et ainsi préparer le stage que devra effectuer l'équipe nationale et qui précède cette rencontre amicale. “J'ai visité l'hôtel ainsi que le stade d'entraînement. J'ai discuté aussi avec les responsables de la fédération luxembourgeoise”, a déclaré Benchikha.
Le sélectionneur national a révélé la possibilité de la programmation d'un match retour contre le Luxembourg au mois de janvier 2011. “Avec les responsables de la fédération luxembourgeoise, il a été question de la programmation d'un match retour à Alger au mois de janvier prochain, mais contre la sélection A' qui aura à préparer le championnat d'Afrique réservé aux joueurs locaux”, a-t-il ajouté.
avatar
lebougiote
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3124
Age : 64
Date d'inscription : 06/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par davidb2o le Sam 30 Oct - 12:13

aoudia en equipe nationale stv3 stv3 stv3
avatar
davidb2o
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 3184
Age : 28
Localisation : bejaia
Date d'inscription : 24/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par jsmb-forever91 le Sam 30 Oct - 13:17

aoudia convoqué c la blague de l année ou bien pour faire plaisire a hennachi
avatar
jsmb-forever91
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 27
Localisation : bougie
Date d'inscription : 30/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Autour de l'équipe Nationale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum