Bejaia telle qu'elle évolue

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Jeu 1 Juin - 14:09

bonjours tout le Monde

voila j'ai creé ce topic pour essayer de voir et de comprendre comment notre ville evolue , critiques et conseil , ainsi que des photos pour tout savoire sur bejaia et de ses projet future .


Dernière édition par Rastacool le Mer 26 Jan - 11:43, édité 1 fois

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Soprano le Jeu 1 Juin - 17:39

Hi man,

Moi ça me désole que la place gueydon est devenue la destinée des gens qui veulent faire terme à leur vie... C affreux comme mème le nombre de suicide qui ne cesse pas d'augmenter et de faire peur !!!

les gens ont perdu la foi et la joie de vivre dans ce pays malheureusement, où les jeunes sont abandonné à leur propre destin souvent amer...


Plus que jamais, la place Gueydon mérite son triste surnom de place de la mort ! :502:
avatar
Soprano
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 4826
Age : 85
Localisation : Royaume des Gouraya Eagles
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutbougie.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Jeu 1 Juin - 19:18

Akhenaton a écrit:Hi man,

Moi ça me désole que la place gueydon est devenue la destinée des gens qui veulent faire terme à leur vie... C affreux comme mème le nombre de suicide qui ne cesse pas d'augmenter et de faire peur !!!

les gens ont perdu la foi et la joie de vivre dans ce pays malheureusement, où les jeunes sont abandonné à leur propre destin souvent amer...


Plus que jamais, la place Gueydon mérite son triste surnom de place de la mort ! :502:
oui la place gueydon est devenu la place de la mort c'est dommage moi aussi je trouve que c'est désolant , que veut faire quand tu marche en ville tu ne t'imagine pas le nombre de mendiant ou de fou qui marche partout dans les placette les parcs sur les trotoires ou sur les routes , que veut tu c'est le tiers monde on est un pays riche mais sa richesse profite au gens du systeme ..!

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Mar 6 Juin - 13:40

Le groupe industriel ambitionne d’être parmi les 10 meilleurs africains
Issad Rebrab trace la stratégie de Cevital


Par : Samar Smati


Diversification des secteurs d’activité, investissement de 115 milliards de dinars entre 2005 et 2010, recrutement de 50 000 personnes, plan de formation. Le groupe Cevital ambitionne de devenir, à moyen terme, la deuxième entreprise algérienne après Sonatrach.

En étant le parrain de la première promotion des 29 cadres d’entreprises algériennes diplômés du MBA International Paris, réalisé par le MDI en collaboration avec les universités Paris I et Paris-Dauphine, mercredi dernier à la Sorbonne, Issad Rebrab entend marquer son engagement et celui du groupe qu’il dirige à “contribuer au développement de la formation en Algérie”. Un choix stratégique à un moment où le groupe Cevital entame une profonde diversification de ses activités. “Le chef d’entreprise a le souci du renouveau et de la qualité de sa société”, dira celui qui a fait d’un groupe familial, la première entreprise privée algérienne.
Une entreprise que le patron du groupe veut propulser bien au-delà des frontières algériennes pour devenir un fleuron de l’économie algérienne à l’image des grands groupes sud-coréens qui font, aujourd’hui, la force de Séoul et que M. Rebrab affectionne particulièrement. Fier de son entreprise, Issad Rebrab l’est à coup sûr. “Avec un chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars, notre groupe est aujourd’hui la sixième entreprise d’Algérie et la première entreprise privée…” Cevital s’est progressivement développée depuis sa mise en exploitation en 1999 jusqu’à réaliser, en 2005, un chiffre d’affaires de 43 milliards de dinars. “Sa croissance est en moyenne de 50% par an”. L’entreprise, dont l’activité est centrée sur la filière agroalimentaire avec la production d’huiles végétales, de margarine, de graisses végétales et de sucre, a réalisé, à elle seule, les 2/3 du chiffre d’affaires du groupe en 2005. “Nous avons fait passer notre pays du statut d’importateur à celui d’exportateur pour les huiles et les margarines. Nous envisageons de le faire dès 2007 pour le sucre”.

Vers l’exportation du sucre
Le patron de Cevital n’entend pas pour autant s’endormir sur les lauriers réalisés ou s’arrêter à ce stade. “Notre ambition est d’en faire, dans un avenir très proche, la seconde entreprise d’Algérie, derrière Sonatrach, et de lui permettre de figurer parmi les dix plus importantes entreprises d’Afrique.” Un bastion jusqu’à présent réservé aux compagnies pétrolières et aux établissements bancaires et financiers, notamment sud-africains. En filigrane, il développe la stratégie du groupe à moyen terme. Celle-ci s’articule autour de la diversification profonde des activités “dans des secteurs porteurs et à forte valeur ajoutée”. Le plan de charge assigné prévoit une première tranche d’investissement pour la période 2005-2010 de 115 milliards de DA, financé à 75% sur fonds propres. Le signal à destination de la sphère économique et institutionnelle a été donné en janvier dernier par la levée de 5 milliards de DA sur le marché obligataire. Du “gagnant-gagnant” pour le groupe et pour l’économie algérienne. D’un côté, Cevital a pu dégager un financement avec un taux inférieur à celui pratiqué par le secteur bancaire et de l’autre lancer un signal positif et optimiste sur les capacités et les potentialités du marché algérien. Les investissements viseront en priorité l’industrie agroalimentaire avec la production d’eau minérale et de boissons carbonatées, la trituration des graines oléagineuses, la production d’aliments de bétail, mais également la création de la plus importante unité de production de verre plat et sa transformation du bassin méditerranéen, le lancement de trois unités de production de bâtiments préfabriqués en béton, le développement des énergies renouvelables, la production agricole et la grande distribution.

Formation et management
Ces investissements financiers entraîneront un investissement humain conséquent. L’Algérie fait cependant face à un déficit chronique de gestionnaires. Abdelaziz Bouteflika l’a dénoncé à plusieurs reprises lors de ses dernières visites d’inspection et de travail. Issad Rebrab lui emboîte le pas. “L’Algérie a formé beaucoup d’ingénieurs, mais pas suffisamment de managers”, estime le patron du groupe Cevital.
Le pays n’a pas réussi surtout à créer une véritable passerelle entre l’université et l’entreprise en ne développant pas le lien incontournable entre la formation initiale et la formation continue des cadres. Un mal qui ronge de l’intérieur l’économie nationale toutes entreprises confondues. Toute la problématique du développement de l’économie algérienne en général et du groupe Cevital en particulier repose sur la politique de ressources humaines et le “choix des hommes” qui feront l’entreprise demain. “Des secteurs entiers n’ont pas de formation…” Cevital a dû, ces dernières années, faire appel à des expertises et des compétences étrangères pour son essor, notamment dans le management, les ressources humaines, la finance et le marketing. “Toutes les entreprises ont des problèmes pour la formation du personnel…” Celui pour qui “le savoir est au cœur du développement économique…” n’hésitera pas, enjôleur, à faire un appel du pied à ses “filleuls”, fraîchement lauréats d’un diplôme et d’une expertise reconnue dans tout le pourtour méditerranéen malgré la présence de certains responsables des entreprises ayant envoyé leurs cadres en formation. “Si nous sommes amenés, comme je l’espère, à nous retrouver dans l’une des entreprises du groupe Cevital, vous y serez les bienvenus !” dira-t-il. Ces propos ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd.

50 000 recrutements en perspective
Le groupe envisage un recrutement important allié à la mise à en œuvre d’un programme de formation à même d’apporter, selon Issad Rebrab, “des réponses pertinentes aux défis” posés pour le développement. En somme, 50 000 personnes seront engagées en trois ans. “Le recrutement se fera avec la volonté de privilégier compétences techniques et qualités humaines pour favoriser une juste harmonie entre savoir, savoir-faire et savoir-être…” Il s’agit également de former les personnes recrutées, notamment dans le domaine de la grande distribution. “Un supermarché, c’est au minimum 400 personnes. Avec 100 supermarchés, il faut 40 000 personnes initiées au management, au marketing, à la distribution, aux chaînes de rayons… Nous allons essayer de former tout ce monde, puisqu’il n’y a pas de formations spécifiques.” Issad Rebrab veut s’appuyer, dans ce contexte, sur l’enseignement supérieur, afin de lancer des filières préparant à des diplômes professionnels, la mise en place de pôles d’excellence et de compétitivité dans les secteurs où Cevital est présente et le développement des coopérations avec les institutions de formation ainsi que les actions de coopération et de recherche avec les universités algériennes. Pour réaliser un tel objectif, Issad Rebrab dénote un peu de l’approche habituelle des entrepreneurs algériens qui s’appuient plus sur une logique familiale fermée que sur un développement externe et interne ouvert aux compétences.

Samar Smati

Liberté

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Ven 9 Juin - 12:59

ancement des travaux à travers la ville
342 milliards pour l’APC de Béjaïa


Outre l’acquisition d’un certain type de matériel (tracteur, camion nacelle, 3 dumpers, épandeuse de bitume, camions bennes), il est surtout question de l’aménagement et du revêtement des routes, et l’AEP

L’APC de Béjaïa s’apprête à lancer des travaux de grande envergure destinés essentiellement à améliorer la qualité de vie du citoyen.
Certains points de la cité et c’est visible, autant que l’est un nez au milieu de la figure, ont atteint un tel degré de délabrement qu’il ne s’agit plus de réparations plus ou moins importantes à réaliser, mais pratiquement de “tout effacer pour repartir de zéro”.
La collecte des ordures ménagères, leur acheminement vers les lieux d’incinération dans des bennes spécialement aménagées (les bennes tasseuses) au lieu de camions découverts et qui laissent échapper tout au long du trajet menant à Boulimat, sachets et détritus, la réfection du réseau de distribution en eau potable, la réparation de celui des eaux usées, l’aménagement et le revêtement de la quasi-totalité du réseau routier urbain, l’électrification de certaines excroissances de la ville, voilà en substance les priorités telles que dégagées par les édiles municipaux.
Il est donc dans l’ordre des choses de retrouver ces chapitres se tailler la part du lion des 342 milliards DA, arrêtés et obtenus au titre du BP, section équipements et investissements. Ainsi, pour entrer dans les détails, le chapitre 951 qui concerne la voirie bénéficie de 183 000 000,00 DA.
Outre l’acquisition d’un certain type de matériel (tracteur, camion nacelle, 3 dumpers, épandeuse de bitume, camions bennes), il est surtout question de l’aménagement et du revêtement des routes et AEP avec, respectivement, 64 460 000,00 DA et 55 900 000,00 DA. Le reste étant réparti entre l’entretien des bâtiments et équipements administratifs et les équipements sanitaires et sociaux.
Signalons, à ce sujet, que plusieurs avis d’appel d’offres ont été lancés à travers la presse. Il ne tient qu’aux élus à faire preuve de célérité pour rattraper le temps perdu, sept mois de tergiversations, d’autant plus que le temps qui leur est encore imparti n’excède pas une année.
L’échec ou la réussite de ces programmes dépendent en partie de la participation et de l’adhésion des administrés. A travers le nouvel associatif, celui qui se fait remarquer par son efficience, c’est une formidable synergie qui pourra naître et faire avancer les choses. Si le temps de l’Etat vache à lait est largement révolu, celui de la municipalité providence l’est tout autant. L’assistanat a vécu ! Déjà vide de l’essentiel de ses prérogatives, de son essence, l’élu devra en plus se contenter de budgets “chiche” qui lui faudra optimiser et gérer avec la plus grande rigueur.
C’est à ce prix que nos institutions de base pourront survivre et nos villes offrir un visage plus amène. En attendant un plan autrement plus consistant pour la région, que seul pourra insuffler une dynamique salvatrice pour nos villages, villes et wilayas.

Mustapha Ramdani

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par FUGI le Ven 23 Juin - 1:21

les mec bejaia et classé en algerie numéro 1 dans les suisside c pas une fierté mais ya bcp de cause une petit ville pour ton de monde et comme a dit mon potte a bejaia ya caboule usa oui ya des frére musulman et ya les fille nus lakhmisse chaque joure je voi défiler bcp de race moi c vs savez c se mélange qui a créé ttt c porobléme .
les gen son vulgairre les fille se désabielle en pl1 ville les vole pas de respect en éter moi ici je me son pas de bejaia et en se dit bléd d'islame bejaia se dévlope mais dans le mauvai sence.

rabi dire tawile nchalah
avatar
FUGI

Masculin Nombre de messages : 899
Age : 35
Localisation : 06 bejaia
Date d'inscription : 05/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/FUGI_FMCREW

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Ven 23 Juin - 17:26

oui effectivement fugi ça devient de plus en plus une ville banale , comme toute les autres villes d'algerie ..!

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Atlantis le Ven 23 Juin - 18:00

Rastacool a écrit:oui effectivement fugi ça devient de plus en plus une ville banale , comme toute les autres villes d'algerie ..!

rebi dire tawile nchalah
avatar
Atlantis
Photographe Officiel
Photographe Officiel

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 33
Localisation : 77
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Ven 23 Juin - 18:30

Atlantis a écrit:
Rastacool a écrit:oui effectivement fugi ça devient de plus en plus une ville banale , comme toute les autres villes d'algerie ..!

rebi dire tawile nchalah

aaaaaamine

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Mer 28 Juin - 21:20

M. Aïssani Hamid, P/APC de Tichy
“Les meilleures conditions aux estivants”

DDK : Tout d’abord, M. le président, pourquoi ce retard quant à l’installation de votre exécutif ?
ll A.H : il y a eu une alliance au départ avec le FLN local qu’a récusée leur direction plus tard. Et ce n’est que lundi dernier qu’on a pu installer deux élus de ce parti à la vice-présidence. Enfin il n’est jamais trop tard pour bien faire, car la commune a cumulé un grand retard par l’absence d’un exécutif communal. Il est temps d’ailleurs de le rattraper.

Comment se présente la saison estivale ?
ll Tout d’abord, il faut souligner que je l’ai préparée tout seul et que par conséquent, ça a été très difficile mais j’ai quand même réussi à faire les gros préparatifs
J’ai nettoyé toutes les plages avec l’ouverture d’une nouvelle du côté de Bakaro-Est et j’ai failli ouvrir celle de Tasift si les travaux de réparation du bassin de décantation étaient arrivés à terme. Toutefois, cette plage sera non polluée d’ici la fin du mois mais elle restera non surveillée pour cette saison.
En application du programme “Blanche Algérie” on a pu avoir un tâcheron avec 10 ouvriers et 10 autres dans quelques jours, pour le nettoyage permanent des plages en plus des 50 jeunes recrutés dans le cadre de l’activité d’intérêt général (AIG).
En plus de cela, un lot de poubelles sera mis à la disposition des estivants à travers toutes les plages ainsi qu’un camion benne tasseuse acquis récemment, qui entrera en service en cette période estivale.

En dehors du nettoyage, qu’avez-vous fait ?
ll Nous accusons un retard dans la location de parkings aux jeunes et dans l’octroi des autorisation de commerces saisonniers, mais ça se fera dans les jours qui viennent. Toujours dans le cadre de la propreté de l’environnement, on a mis à titre gracieux à la disposition des jeunes des édicules publics avec conditions que cela soit tenu proprement sans contrepartie financière à la commune. Notre objectif est de mettre le maximum de conditions favorables à la disposition de nos hôtes et non de soutirer de l’argent à ces jeunes.
Pour animer notre ville, le stade de handball sera loué pour servir de lieu d’animation et d’espace de consommation en plein air, un terrain sera loué aussi, pour y installer un manège une exposition de livres sera organisée au centre-ville et dans la mesure du possible, des soirées musicales seront aussi organisées durant toute la saison estivale

Les travaux de dédoublement de la RN9…
ll Vous y arrivez. Déjà dans nos travaux préparatifs de la saison estivale, nous sommes confrontés à ces interminables travaux d’élargissement de la RN 9 mais nous sommes convaincus qu’ils seront achevés provisoirement avant la fin du mois en cours.
D’ailleurs de Capritour, lieu d’engorgement des années précédentes, jusqu'au carrefour du commissariat de police, 4 voies seront goudronnées provisoirement et cela facilitera dans un premier temps la fluidité de la circulation tout en sachant que sur toute la longueur de la ville, il y aura toujours des bouchons mais de moindre importance quand même.
En outre une enveloppe de 300 millions vient d’être dégagée dans le cadre des PCD pour rendre la route menant d’Affalou à Tizi Ahmed carrossable. Les habitants de ces localités bifurqueront directement sans passer par la ville et cela diminuera le nombre de véhicules qui emprunteront la RN 9. C’est tout ce qui peut être fait pour cette année en attendant l’achèvement des travaux de dédoublement de cette RN 9.
Un autre point, M. le président, la décharge communale, y avez-vous songé ?
ll On parle ça et là de décharges intercommunales sophistiquées d’enfouissement technique et on utilise des termes techniques pour imposer une décharge qui ne diffère nullement des autres.
D’ailleurs, ce genre de décharge, à un moment donné, parvient à polluer les nappes phréatiques. Que l’Etat s’engage à prendre en charge une décharge aux normes internationales avec incinération et vous verrez que toutes les communes seront candidates pour leur implantation chez elles car elles seront une source de revenus sans aucun désagrément pour la population.
Alors pour notre décharge nous attendons que les pouvoirs publics se penchent sérieusement sur ce problème pour la délocaliser.
Pour conclure, quelles sont les difficultés rencontrées ?
ll Pour bien préparer une saison estivale, il faut des moyens financiers et par ricochet des investissements car nous ne pouvons continuer à accorder des autorisations d’installation de baraquements en guise de commerces ni assurer une hygiène et une sécurité avec les mêmes moyens mis à la disposition de la population de Tichy, alors qu’en été nous passons à peut-être 100 fois plus. Par ailleurs, les bouteilles vides nous empoisonnent la vie, il est temps que nos sociétés fassent de la récupération ou que les autorités nous autorisent à interdire ce produit dans nos communes au moins.
Enfin, nous espérons que l’éternel problème de coupure du courant sera résolu cette saison, toutefois heureusement que nos stations d’épuration sont toutes pourvues de groupes électrogènes et par conséquent il n’y aura aucun rejet vers la mer dans le cas d’une éventuelle coupure.

Interview réalisée
par A. Gana

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Mer 28 Juin - 21:24

Parc d’attractions
Le manège de nouveau opérationnel

l Après deux années d’inactivité, le manège du parc d’attractions de Béjaïa est, de nouveau, opérationnel.
La nouvelle équipe APC a, en effet délivré une autorisation d’exploitation au propriétaire.
Ce dernier avait, pour rappel, été sommé de quitter les lieux dans le cadre de l’opération de destruction des constructions illicites menée par l’ancienne APC et la DUCH.

T. Amirouchen

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Atlantis le Jeu 29 Juin - 15:13

Rastacool a écrit:Parc d’attractions
Le manège de nouveau opérationnel

l Après deux années d’inactivité, le manège du parc d’attractions de Béjaïa est, de nouveau, opérationnel.
La nouvelle équipe APC a, en effet délivré une autorisation d’exploitation au propriétaire.
Ce dernier avait, pour rappel, été sommé de quitter les lieux dans le cadre de l’opération de destruction des constructions illicites menée par l’ancienne APC et la DUCH.

T. Amirouchen

khedmen akan bghan kan
avatar
Atlantis
Photographe Officiel
Photographe Officiel

Masculin Nombre de messages : 2262
Age : 33
Localisation : 77
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Ven 30 Juin - 14:55

Crise à l’APC de Béjaïa
Bouaoudia lâché par les siens

L’annulation de la session d’hier aura été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, car de larvée, la crise est apparue au grand jour. L’impossibilité pour les élus de réunir le quorum requis, les querelles d’élus qui se regardent en chiens de faïence tiennent à la personnalité controversée du P/APC, Abdelhafid Bouaoudia

La lune de miel, le consensus truffé de non-dits, certaines apparences d’unité au sein de l’APC de Béjaïa, le souci de préserver une cohésion toute virtuelle, tout cela appartient désormais au passé. L’avortement de la session ordinaire de l’APC hier, pour la deuxième fois, a mis à nu les contradictions latentes et manifestes d’une assemblée disparate où tendances hétéroclites, intérêts partisans ou autres, calculs divisaient plus qu’ils ne réunissaient les élus autour d’urgences qui ne sauraient souffrir d’aucun ajournement supplémentaire.
L’annulation donc de la session d’hier aura été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, car de larvée, la crise est apparue au grand jour. L’impossibilité pour les élus de réunir le quorum requis, les querelles d’élus qui se regardent en chiens de faïence tiennent à la personnalité controversée du P/APC, Abdelhafid Bouaoudia. Le clivage se décline en termes de pro et anti-P/APC. Ses soutiens, FFS, RCD et la liste indépendante “l’Ame de Béjaïa” arguent, se refusant à faire référence à tout blocage, que l’APC est active, citant à l’appui les nombreux projets lancés ou en instance de l’être. Pour eux, la principale contradiction se pose en terme d’intérêts, car l’APC se divise en deux clans : ceux qui s’échinent à la tâche (eux en l’occurrence) et les autres qui pour des vétilles bloquent pour bloquer. Et d’évoquer l’argument “futile” du portrait du P/APC, accroché bien en évidence, dans la salle de délibération, à côté de celui officiel du président de la République. Puis, tombant dans les travers de l’apologie, ils se félicitent de ce qu’il ait dépouillé les vice-présidents de leurs prérogatives...
Presqu’au même moment, à l’autre bout de la ville, la dissidence menée par le FLN (4 élus), la propre formation du P/APC et les deux indépendantes “Tofal” et “Echemaâ” proclamait ouvertement en présence de représentants de la presse locale, la rupture avec le premier édile de la cité. Pire, les élus FLN ont décidé de lui retirer leur confiance.
Dénonçant l’état de crise latente, longtemps passée sous silence par souci de préservation d’une unité qui s’est avérée au bout du compte factice et de façade, les opposants au P/APC, onze élus au total (sur 23) ont ainsi décidé de crever l’abcés, de porter l’affaire devant qui de droit, le peuple et les autorités. Cette réaction se veut une réponse appropriée aux nombreux “dépassements et au mépris affichés” par le P/APC envers l’assemblée et l’exécutif. Preuve de “l’estime” qu’il porte à ses pairs, il n’assiste jamais aux réunions. Les causes des nombreux dysfonctionnements observés et observables ne sont pas à chercher plus loin.
Un élu ira plus loin en l’accusant d’avoir folklorisé et dévalorisé la fonction de maire. “Il gère comme un potentat”, poursuivra-t-il avant d’ajouter : “Il engage des dépenses en dehors du budget”. Un autre parlera de “non-gestion”. Mais, il est dit que le meilleur sera pour la fin, lorsqu’un vice-président parlera de l’existence d’un exécutif parallèle, une sorte d’“opus dei”, étranger à l’APC et qui siège, lui, après 17 h ! Accusations graves qui nous renvoient aux sociétés secrètes, véritables pieuvres et qui détiennent finances et pouvoirs. Les accusations sont nombreuses et épousent parfois les mêmes contours.
Il ne s’agit pas tant de trancher ou de porter un jugement des enjeux de l’APC et le temps restant s’apparente à une broutille, eu égard à l’ampleur des tâches à accomplir.

Mustapha Ramdani

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Ven 14 Juil - 13:07

Arrivée des émigrés par mer
La vitesse de croisière atteinte à Béjaïa

Aujourd’hui, le minimum est offert aux passagers. Des aires couvertes, ombragées équipées de bancs, de fontaines fraîches, sont mises à leur disposition en attendant la fin des formalités.

Sept heures trente du matin, le 11 juillet 2006 au port de Béjaïa. Le soleil est déjà haut dans le ciel et la brise marine bien timide. A l’horizon un point, rien qu’un point qui se rapproche à la vitesse d’un limaçon. “C’est le Tariq Ib Ziyad” me souffle mon mentor. A l’approche de son escale, il réduit rythme des moteurs et vitesse. Imperturbable il trace un sillon bien droit, fendant l’onde calme.
Trente minutes plus tard, voilà qu’il franchit l’entrée du port, imposant, haut comme un immeuble de quatre étages, tout de bleu et blanc vêtu. On a beau le voir et le revoir, son approche du quai où il va s’arrimer est toujours un spectacle renouvelé toujours bon à prendre. L’attrait du voyage de l’évasion de la liberté fascine plus que jamais jeunes et moins jeunes. 8h 45, soit avec une avance de 1 heure 15mn, le fait est assez peu coutumier pour ne pas être signalé, le majestueux paquebot d’“Algérie ferries” s’aligne impeccable le long du quai. Les passagers debout sur les ponts supérieurs s’apprêtent à fouler le sol natal dans une hâte à peine contenue. Mais il n’y a pas que ça à les faire piaffer d’impatience les premiers à terre, à pied ou en véhicules seront les premiers à accomplir les formalités toujours aussi éreintantes malgré une nette amélioration, et à quitter les premiers l’enceinte portuaire.
Le portail monumental situé à l’arrière du navire s’ouvre et la passerelle est arrimée face à la sortie passagers.Les agents de la DDD, relevant du port, se précipitent d’abord vers la sortie véhicules où ils installent un tapis imbibé de Tamiflu que chaque automobile devra impérativement fouler de ses quatre roues puis vers la passerelle où un tapis recouvrant toutes les marches est déroulé. Il s’agit là, vous l’aurez deviné des mesures antigrippe aviaire prise par l’EPB. Elles sont effectives à chaque arrivée et départ et font partie des dispositifs de surveillance des frontières. Deux agents, tout de blanc vêtus, en fait il s’agit de la panoplie complète ultilisée dans le cadre de la prévention et la lutte anti-grippe aviaire, restent à proximité de l’aire de débarquement, leur matériel pulvérisateurs à portée de main. C’est, disent-ils, “pour surveiller toute entrée en Algérie de volatiles de compagnie…” Des entrailles du Tariq, qui selon les propres termes de son sympathique commandant de bord, est parfaitement entretenu, commencent alors à déferler sur les quais 1 151 passagers, 266 véhicules et 5 chariots à bagages transportant l’équivalent de 196 colis.
La gare d’aujourd’hui, quoiqu’encore sujette à critiques, n’a rien à voir avec celle par nous visitée, il y a à peine trois ans.
Les commodités basiques étaient alors inexistantes. Aujourd’hui, le minimum est offert aux passagers. Des aires couvertes, ombragées équipées de bancs, de fontaines fraîches, sont mises à leur disposition en attendant la fin des formalités. L’aménagement de blocs sanitaires à l’extérieur, une louable initiative, a été accueilli avec soulagement, au propre comme au figuré par les passagers. Ce qui frappe surtout, c’est la propreté de ces “p”tits coins” et la disponibilité permanente de l’eau.
Exceptionnel et rarissime dans nos contrées ! La gare maritime elle-même climatisée, avec cafétéria, free-shop, boutiques ouverts respire la propreté, rendue possible là aussi par l’abondance de l’eau H 24. Dommage qu’elle soit si petite ! Ce n’est certes pas le grand luxe, mais les commodités de bases existent. En tout cas, nos frères de la-bas aux anges, sont unanimes à reconnaître les efforts consentis par tous, EPB en tête. Nna Tassaâdit, 85 ans, entourée des enfants, petits-enfants remercie le ciel, le commandant, le personnel navigant, les policiers, M. Boudjadi de l’ENTMV et tutti quanti. Normal, car depuis le temps qu’elle emprunte cette ligne, elle a quand même droit à certains égards. Seule ombre à ce tableau que la joie du retour au pays rend encore plus beau, la lenteur des formalités surtout pour les véhicules. A la décharge de nos braves policiers et douaniers, les formalités se font dans des conditions extrêmes, dans des bureaux - cagibis, quand ce n’est pas sous un soleil tapant sec dès poltron minet. Si, au débarquement, cela peut plus au moins passer, les choses se compliquent davantage à l’embarquement. L’espace couvert réservé au contrôle police et à l’ENTMV se limite à quelques mètres carrés. Et en période de reflux, c’est-à-dire à partir du 14 août, bonjour les problèmes.
La nécessité de délocaliser la gare maritime s’avère plus que nécessaire. On en parle et certains vont jusqu’à en situer le lieu d’implantation. En attendant ce jour et grâce aux efforts de tous, la gare fonctionne tantôt bien, tantôt cahin-caha. Et si tout simplement la communauté portuaire était comme les grognards de Napoléon : “Ils grognent tout le temps, mais ils avancent :” Mardi, à 14 h, le Tariq a appareillé vers Marseille, nettoyé, ravitaillé avec 200 passagers et 50 véhicules et à la place de l’impressionnante file de véhicules débarqués, seuls quelques Kleenex et des traces d’eau témoignent encore du passage de 266 véhicules chargés jusqu’aux essieux

Mustapha Ramdan

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Ven 14 Juil - 13:27

Urbanisme
Le promoteur Madaoui déplore l’absence d’interlocuteur

Le wali de Béjaïa, M. Rachid Fatmi a procédé hier à la pose de la première pierre d’une promotion immobilière privée de 264 logements haut standing dénommée “La résidence des Vergers” et sise à Bir-Es-Salem sur le boulevard Krim Belkacem. La fiche technique de ce projet indique que cette nouvelle promotion immobilière de M. Madaoui sera réalisée dans un délai de 24 mois.
A signaler que la conférence-débat sur les problèmes liés aux projets immobiliers que devait animer M. Madaoui, à la fin de la cérémonie de la pose de la première pierre, a été annulée, selon son initiateur, à cause de l’absence remarquée des représentants de l’administration en charge des dossiers relatifs aux constructions. Dans un point de presse improvisé, M. Madaoui, si elle avait eu lieu, aurait demandé aux représentants de la DUC et de la DLEP la création d’un service au niveau de l’APC ou des services de l’urbanisme qui s’occuperaient uniquement des grands projets de constructions. “Actuellement, ajoute-t-il, c’est le même service qui traite les petites constructions individuelles et les grands projets immobiliers”.
Par ailleurs, le promoteur immobilier déclare déplorer également la lenteur dans le traitement des dossiers ainsi que l’absence d’interlocuteur en matière d’urbanisme.

B. Mouhoub (la depeche de Kabylie)

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Lun 17 Juil - 15:13

L’industrie à Béjaïa
Le privé se taille la part du lion

L’Etat avait beau injecter chaque année des milliards, rien n’y fait.Le déficit s’est bien vite transformé en gouffre sans fond et la production déjà bien maigrelette, en chute libre est devenue nulle.

Le secteur industriel de Béjaïa, embryonnaire sous la colonisation, il se limitait à l’époque à une briqueterie, une huilerie-savonnerie et quelques unités artisanales de conditionnement de câpres, olives et anchois, a pris son envol au début des années 70. Dépendant à l’époque de la wilaya de Sétif dont il reste encore des stigmates où l’absurdité le dispute à l’anachronisme, la direction régionale des Douanes se trouve à Sétif alors que cette ville ne possède aucune frontière jusqu’à l’ouverture récente de l’aéroport), Béjaïa a bénéficié de quelques retombées du plan spécial de Sétif.
A l’époque de l’économie dirigée, calquée sur le modèle soviétique en l’occurrence le premier plan de développement socialiste où la priorité était donnée à l’industrie industrialisante et dans une moindre mesure aux industries manufacturières. C’est aussi à cette époque que nos décideurs, rompus à l’exercice difficile de la prospective ont accouché d’un projet, d’un site affecté à la zone industrielle qui s’est vite retrouvé entouré d’habitations.
Leur vision étriquée, n’a tenu qu’une poignée d’année à la grande joie du peuple passé maître dans l’art de la décision et de la raillerie. L’unité grue, celle du jute avec une production de plus de 850 000ml, Alcovel avec 4 500 000ml de velours la GMS pour la menuiserie, tout en favorisant l’emploi ont été créateurs de valeur ajoutée. La filière textile à elle seule employait plus de 5 000 ouvriers. Un deuxième complexe huilerie a vu le jour. L’embellie a été ultra-courte car bien vite ces unités gérées comme des épiceries sont devenues les tiroirs-caisses des fossoyeurs de notre économie. L’Etat avait beau injecter chaque année des milliards, rien n’y fait.Le déficit s’est bien vite transformé en gouffre sans fond et la production déjà bien maigrelette, en chute libre est devenue nulle. De ces joyaux éphémères, aujourd’hui, il ne subsiste que quelques unités textiles dont le géant Alfaditex, Alcost, quelques unités agro-alimentaires…Les années 90, les plus sombres de notre histoire furent paradoxalement celles d’une grande vitalité économique. La relative stabilité de la région et l’ouverture du pays vers l’économie de marché furent les moteurs d’une industrialisation pilotée par le privé local.
oDes zones industrielles, très actives versées surtout dans l’agro-alimentaire naquirent et prospérèrent à Akbou surtout (Taharacht) et El Kseur, ravalant celle de Béjaïa l’historique au rang de zone moribonde. L’imagination des privés prit la forme de transfert de technologie de joint-venture menée à bien et de prise de participation. La plus belle des réussites s’appelle sans doute Cevital. En l’espace de quelques années, M. Rebrab qui au départ a osé un pari que personne ne voulait pendre : celui d’investir dans une zone maritime marécageuse. Pari fou disait-on à l’époque ! Une poignée d’années plus tard, Cevital est devenu un groupe très solide, admirablement géré et à l’ambition démesurée (dans son acception la plus positive !) Huilerie gigantesque qui non seulement couvre l’ensemble des besoins nationaux mais exporte une partie des surplus, margarine, sucre.
D’autres dans une moindre mesure ont suivi à peu de choses près le même cheminement, le groupe Batouche à Akbou, patron de Danone Djurdjura (240T/J), de CK Fleisch (transformation de viande, Général emballage (45 millions de m2) de plaques en cartons ondulés, Sarl Ifri roi du soft drink et de l’eau minérale du même nom, de Tchin lait patron de Candia (47 millions de litres de lait et 1 million de l’ben) du groupe Toudja champion des jus. A cela j’ajoute une foultitude de minoteries une dizaine ce qui fait de Béjaïa le numéro un de l’agro-alimentaire. Premier en yaourts et autres, produits laitiers, en jus et limonades, en eau minérale en semoule et farine…
Cette aisance, les privés la doivent à certaines vertus cardinales, qu’ils ont d’abord bien assimilés, avant de les inculquer aux autres. Ce ne fut pas sans difficultés tant nos ouvriers étaient en délicatesse avec le travail. Aujourd’hui, le chômage aidant, tout le monde redécouvre les vertus du travail et bien peu rechignent à la tâche. Pendant ce temps, les unités publiques, sous perfusion ferment les unes après les autres. Dernière sur la liste, la SMA Kherrata qui fait dans le cuir, la GMS spécialiste en menuiserie l’ENCG fleuron de l’agro-alimentaire national fonctionne au ralenti et faute de matières premières et de crédits bancaires en est réduite à sous traiter pour les autres, les privés L’ENMTP fonctionne avec une poignée d’ouvriers. D’abord des grues, puis des passerelles avions, puis rien…Le jute n’a plus sorti un sac depuis Mathusalem. Liquidé, lessivé le secteur public ! Le secteur privé dont il ne faut pas surtout penser qu’il a prospéré sur le dos des unités publiques a emprunté des chemins différents. Le bœuf avant la charrue et non l’inverse ! L’étude de marché, de faisabilité avant l’usine et les machines en somme. Sans imiter surtout les pays aux piètres performances.
Des groupes comme Danone, Soummam, Ifri, Candia, sont présents sur tout le territoire national. L’avenir est à eux s’ils font de l’adaptation à toute nouvelle donne une priorité et s’ils bénéficient surtout de toutes les facilités nécessaires au niveau des centres de décision. Un privé fort, c’est l’assurance d’une croissance forte, de la pérennité de l’emploi et de la prospérité de la région et partant du pays.

Mustapha Ramdan

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Mer 19 Juil - 18:38

Salon de la télécommunication
Carrefour des opérateurs de la téléphonie

La capitale des Hammadites, Béjaïa, semble en passe de devenir le carrefour commercial de tous les opérateurs économiques, si l’on fait un compte rendu de la série des salons, chacun avec une vocation et une dimension différente qui s’y sont tenues depuis le début de l’année 2006. Pratiquement, la ville de Béjaïa est un carrefour disposant de potentialités tels son port et son aéroport, lui permettant d’aspirer à des perspectives florissantes, vecteur économique en pleine extension. Après l’organisation du Salon international de l’automobile,celui du bâtiment et des travaux publics, le salon du tourisme et de l’événement, dernier en date, voilà que la Grande Surface du Lac a de nouveau ouvert ses portes, avant-hier, pour abriter le premier salon de la télécommunication, baptisé “Télécom Kabylie”. Le coup d’envoi de cette manifestation a été donné par le ministre des Postes et Télécommunications, Boudjemaâ Haïchour, lors d’une visite de travail à Béjaïa. Ce rendez-vous économique, organisé par Somex International, entreprise spécialisée dans l’organisation des salons en collaboration avec la Chambre du commerce et de l’industrie de la Soummam de Béjaïa, s’étalera jusqu’au 20 de ce mois. Une occasion pour les opérateurs de la téléphonie en Algérie, à travers ce salon, de mettre en commun leurs expériences et d’échanger ainsi leurs services. Une petit virée dans les stands d’exposition permet, à vue, de constater le déferlement des opérateurs de la téléphonie mobile et satellitaire en Algérie, tels que Mobilis, Nedjma et Djezzy, ainsi que les revendeurs de téléphonie GSM, fournisseurs d’accès à internet et solutions VSAT, les fournisseurs d’appareillages téléphoniques et matériels pour taxiphones.
On retrouve également, la participation des distributeurs de Djezzy, Mobi One, Ring Algérie, Noadicphone, Novaphone, ceux de Mobilis comme Algérika et de Nedjma présents avec K point com et MCS. Les visiteurs rencontrés s’accordent tous à dire que ce salon leur a permis de mieux découvrir les opérateurs de la téléphonie en Algérie tout en levant le voile sur le monde de la télécommunication et les offres commerciales respectives de chaque opérateur. Ce qui donne a ce salon les couleurs d’une fête purement commerciale.

L. Madi

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Meuzer le Mer 19 Juil - 19:42

le plus désolant a Béjaia c'est de voir des réseaux de prostitution envahir de plus en plus notre belle ville .

pendant les périodes scolaire effectivement y a les filles de nos campagnes qui pour satisfaire le manque d'argent essaye de gagner de largent par tout les moyens.

et pendant les périodes d'été afin de profiter de quelque euros :/ c'est vraiment désolant de voir bejaia devenir belles et a la fois sombre.

Les jeunes Bougiotes ne reve que d' une seul chose remetre leurs "TABLA" au grenier.

bref pour finir il est rare de voir une brigade de police roder dans la ville.
avatar
Meuzer

Masculin Nombre de messages : 15
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Mer 19 Juil - 19:47

enfin il faut dire qu' bejaia ville prostitution n'est pas tres repondu et c'est tant mieux , bon les villes comme tichy , melbou , boulimat la les resdaux de la prostitution sont tres present c'est desolant mais bon voila .

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

“Les meilleures conditions aux estivants

Message par soummam le Jeu 20 Juil - 5:00

Rastacool a écrit:M. Aïssani Hamid, P/APC de Tichy
“Les meilleures conditions aux estivants”

DDK : Tout d’abord, M. le président, pourquoi ce retard quant à l’installation de votre exécutif ?
ll A.H : il y a eu une alliance au départ avec le FLN local qu’a récusée leur direction plus tard. Et ce n’est que lundi dernier qu’on a pu installer deux élus de ce parti à la vice-présidence. Enfin il n’est jamais trop tard pour bien faire, car la commune a cumulé un grand retard par l’absence d’un exécutif communal. Il est temps d’ailleurs de le rattraper.

Comment se présente la saison estivale ?
ll Tout d’abord, il faut souligner que je l’ai préparée tout seul et que par conséquent, ça a été très difficile mais j’ai quand même réussi à faire les gros préparatifs
J’ai nettoyé toutes les plages avec l’ouverture d’une nouvelle du côté de Bakaro-Est et j’ai failli ouvrir celle de Tasift si les travaux de réparation du bassin de décantation étaient arrivés à terme. Toutefois, cette plage sera non polluée d’ici la fin du mois mais elle restera non surveillée pour cette saison.
En application du programme “Blanche Algérie” on a pu avoir un tâcheron avec 10 ouvriers et 10 autres dans quelques jours, pour le nettoyage permanent des plages en plus des 50 jeunes recrutés dans le cadre de l’activité d’intérêt général (AIG).
En plus de cela, un lot de poubelles sera mis à la disposition des estivants à travers toutes les plages ainsi qu’un camion benne tasseuse acquis récemment, qui entrera en service en cette période estivale.

En dehors du nettoyage, qu’avez-vous fait ?
ll Nous accusons un retard dans la location de parkings aux jeunes et dans l’octroi des autorisation de commerces saisonniers, mais ça se fera dans les jours qui viennent. Toujours dans le cadre de la propreté de l’environnement, on a mis à titre gracieux à la disposition des jeunes des édicules publics avec conditions que cela soit tenu proprement sans contrepartie financière à la commune. Notre objectif est de mettre le maximum de conditions favorables à la disposition de nos hôtes et non de soutirer de l’argent à ces jeunes.
Pour animer notre ville, le stade de handball sera loué pour servir de lieu d’animation et d’espace de consommation en plein air, un terrain sera loué aussi, pour y installer un manège une exposition de livres sera organisée au centre-ville et dans la mesure du possible, des soirées musicales seront aussi organisées durant toute la saison estivale

Les travaux de dédoublement de la RN9…
ll Vous y arrivez. Déjà dans nos travaux préparatifs de la saison estivale, nous sommes confrontés à ces interminables travaux d’élargissement de la RN 9 mais nous sommes convaincus qu’ils seront achevés provisoirement avant la fin du mois en cours.
D’ailleurs de Capritour, lieu d’engorgement des années précédentes, jusqu'au carrefour du commissariat de police, 4 voies seront goudronnées provisoirement et cela facilitera dans un premier temps la fluidité de la circulation tout en sachant que sur toute la longueur de la ville, il y aura toujours des bouchons mais de moindre importance quand même.
En outre une enveloppe de 300 millions vient d’être dégagée dans le cadre des PCD pour rendre la route menant d’Affalou à Tizi Ahmed carrossable. Les habitants de ces localités bifurqueront directement sans passer par la ville et cela diminuera le nombre de véhicules qui emprunteront la RN 9. C’est tout ce qui peut être fait pour cette année en attendant l’achèvement des travaux de dédoublement de cette RN 9.
Un autre point, M. le président, la décharge communale, y avez-vous songé ?
ll On parle ça et là de décharges intercommunales sophistiquées d’enfouissement technique et on utilise des termes techniques pour imposer une décharge qui ne diffère nullement des autres.
D’ailleurs, ce genre de décharge, à un moment donné, parvient à polluer les nappes phréatiques. Que l’Etat s’engage à prendre en charge une décharge aux normes internationales avec incinération et vous verrez que toutes les communes seront candidates pour leur implantation chez elles car elles seront une source de revenus sans aucun désagrément pour la population.
Alors pour notre décharge nous attendons que les pouvoirs publics se penchent sérieusement sur ce problème pour la délocaliser.
Pour conclure, quelles sont les difficultés rencontrées ?
ll Pour bien préparer une saison estivale, il faut des moyens financiers et par ricochet des investissements car nous ne pouvons continuer à accorder des autorisations d’installation de baraquements en guise de commerces ni assurer une hygiène et une sécurité avec les mêmes moyens mis à la disposition de la population de Tichy, alors qu’en été nous passons à peut-être 100 fois plus. Par ailleurs, les bouteilles vides nous empoisonnent la vie, il est temps que nos sociétés fassent de la récupération ou que les autorités nous autorisent à interdire ce produit dans nos communes au moins.
Enfin, nous espérons que l’éternel problème de coupure du courant sera résolu cette saison, toutefois heureusement que nos stations d’épuration sont toutes pourvues de groupes électrogènes et par conséquent il n’y aura aucun rejet vers la mer dans le cas d’une éventuelle coupure.

Interview réalisée
par A. Gana
:23:
Azul
Arrette RASTACOOL de faire un jalous oui je suis jalous parceque cette annee je ne suis pas venu rendre visite a Vgayeth a3zizene pour voir tout le monde et deguster l'espadan ,voir la cote
mais non je plaisante ,je suis tres content de ce progres car Vgayeth merite plus parceque elle est l'ame des kabyles
vgayeth dharouh l'kvayel
Thannemirth
Azul n'la soummam :bravo:
avatar
soummam

Masculin Nombre de messages : 279
Age : 60
Localisation : val de marne
Date d'inscription : 05/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.soummam.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Meuzer le Jeu 20 Juil - 12:44

c'est malheureux il n'y a pas que les plages qu'il faut nettoyer personellement je prefere passé mes journé au cap carbon et a zygouaTe sa c'est de l'estival :)
avatar
Meuzer

Masculin Nombre de messages : 15
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Soprano le Jeu 20 Juil - 13:27

G entendu dire que la saison estivale cette année commance mal... y'a pas assez de monde apparement ou c juste des rumeurs...
avatar
Soprano
Membre Actif
Membre Actif

Masculin Nombre de messages : 4826
Age : 85
Localisation : Royaume des Gouraya Eagles
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.toutbougie.com/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Jeu 20 Juil - 16:02

je te le confimre akhenaton la saison commence mal , il faut dire que l'anneé passé le nombre d'estivants etais tres encourageant mais comme la ville le soir elle ne bouge pas trop , alors je crois qu'ils n'ont pas aimé y'a rien le soire a bougie c'est une ville morte , bon pour toi "SOUMMAM " je te jusre que tun n'a rien raté .

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Jeu 20 Juil - 22:55

Virée sur la côte Ouest de Béjaïa
A moins d’un miracle, la saison est perdue

C’est véritablement sans scrupules que les commerçants multiplient par deux, voire plus, le prix des denrées. Prétextes évoqués : l’éloignement du chef-lieu de wilaya, le transport et la rareté de la clientèle.

Mardi 19 juillet. Ça ne se bouscule guère à Aâmriou pour prendre l’un des deux fourgons garés au bord de la route (on appelle ça une gare routière à Béjaïa !) qui assurent la liaison Béjaïa-Côte Ouest. C’est d’ailleurs à moitié vide que celui placé en tête de file, après avoir pesté juste pour la forme et voué aux gémonies les usagers qui d’habitude jouent des coudes, a pris le départ pour affronter, à allure réduite, la route qui depuis Béjaïa ne fait que monter, en lacets, vers les stations balnéaires de la côte Ouest. Une route pittoresque qui ferait le bonheur des touristes en goguette, surplombant une mer magnifique dans sa couleur bleu-azur et parsemée de criques, véritable joyaux de sable blond. A la différence de la côte Est, où autour des plages sont venus se nicher des villes, d’importance inégale (communes, daïras...), la côte Ouest, hormis les mois d’été, affiche zéro visiteurs le reste du temps. Ici, point de cité ni de populations sédentaires. Rien que des cabanons, quelques structures comme les comptoirs de l’APC à Boulimat et Saket, des hôtels de confort et de standing à proximité de quelques maisons louées à prix fort.
Le reste est constitué de boutiques où tout se vend à des prix mirobolants. C’est véritablement sans scrupules que les commerçants multiplient par deux, voire plus, le prix des denrées. Prétextes évoqués : l’éloignement du chef-lieu de wilaya, le transport et la rareté de la clientèle. En somme, le client présent paie pour tous les absents !
Sur la route, pas grand-monde, signe qui ne trompe pas, annonciateur de plages et stations quasi désertes. Il est vrai que le soleil est à son zénith, mais tout de même. A quelques encablures de Boulimat, une fumée acre qui vous prend à la gorge, s’incruste dans le fourgon et vous colle aux vêtements. C’est la fameuse décharge de Boulimat, implantée en plein Parc national de Gouraya (PNG). Chaque année, les promesses de délocalisation pleuvent et au final, on ne voit rien venir. La route, bien avant l’approche du site que l’on peut aisément comparer à la Géhenne pour son feu éternel est parsemée de sachets noirs pleins de détritus, de bouteilles et de toutes sortes d’ordures. Telles les pierres du Petit Poucet, ces marques puantes, échappées de bennes non couvertes, semblent indiquer le chemin à prendre vers la plaie purulente, installée en pleine réserve naturelle. C’est à partir de là que commence, aussi, de part et d’autre de la chaussée la longue suite, ininterrompue de tas de bouteilles en verre et plastique. Chaque automobiliste y va de son petit geste, balançant mécaniquement par la fenêtre sa mini-bouteille vite ingurgitée. Ce laisser-aller est le reflet de nos tares, l’illustration par l’absurde de notre conception de l’écologie et de notre façon de préserver la nature. C’est vrai qu’une bouteille jetée négligemment, c’est rien, mais quand il s’agit de millions...
Boulimat, première station sur la route d’Azeffoun. Une piste poussiéreuse mène vers la plage. Quelques parasols sont plantés dans le sable. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est à mille lieux de la cohue habituelle où il faut presque se battre pour arracher 1m2 de sable. L’île des Pisans, à quelques brassées du rivage, dans une sorte de défi, invite les quelques baigneurs à fouler le sol qui a abrité jadis les transactions des Mezaias et des marchands italiens de Pise. L’appellation “île des Pisans” vient de là. Courageux les baigneurs, mais pas téméraires !
Chez les commerçants de la place, c’est la morosité. Certains parlent de catastrophe et annoncent déjà une saison ratée. Quand aux causes, personne à vrai dire ne se hasarde à émettre la moindre conjecture. Contrairement à la côte Est, ici, il n’y a même pas de vie nocturne, sauf peut-être chez les colons des comptoirs de l’APC qui tentent chaque nuit d’introduire une note gaie, sans grande réussite, malgré quelques clins d’œils importés d’outre-mer, des clubs Med notamment. Mais tout cela n’est qu’amateurisme et ringardise. Les week-end sont un peu plus animés, certes, mais les baigneurs ne rapportent pas grand chose, puisque venant des environs immédiats de Béjaïa ou de la vallée. “Ils ne dépensent pas un sou vaillant chez nous. Même leurs victuailles et boissons, ils les apportent de chez eux”, nous dira un gargotier de la place, qui joue de l’éventail à longueur de journée. Puis, philosophe, il continuera sur sa lancée : “Comme ils ont raison ! Entre le sandwich copieux ou la consistante omelette qu’ils ramènent et le sempiternel et rachitique frites-omelette, il n’y a pas photo !”
Le sentiment général qui prévaut à Boulimat est que la saison est fichue. Certains parlent déjà de reconversion. Le temps des affaires juteuses, des bons coups réalisés sur le dos d’estivants pas forcément aisés est bel et bien révolu. La solution est dans le changement des conditions d’accueil, servi par une politique de conquête des estivants agressive. En un mot comme en cent, il faudra être imaginatif pour vendre la destination Béjaïa. Quant au professionnalisme, indispensable pourtant, on en parlera une autre fois !
A quelques kilomètres de Boulimat, Saket. Sur la gauche de la route, à flanc de montagne, un village constitué de villas joliment construites et cédées aux Algériens d’en haut. Il est habité à longueur d’année et la bonne société y trouve son compte. Ça marche tellement bien que son promoteur, l’EPLF, compte lancer un deuxième village où cadre et qualité de vie se conjuguent pour offrir aux heureux propriétaires un havre de paix. Ce monde à part, hermétique, n’est pas le nôtre. Aussi, avons-nous lorgné vers le bas de la route, où une petite anse du plus bel effet nous tend les bras. Cela tient de la marina sans quais ni yachts de luxe et de la plage privée. Ici aussi, pas grand monde. Elle semble réservée à ceux d’en haut, ce qui n’est bien sûr pas vrai ! Mais c’est l’impression qu’elle donne...
Quelques jeunes du coin, rencontrés en bord de route, d’abord repliés sur eux-mêmes, se détendirent bien vite. Pour eux, l’explication est toute trouvée : la région est boudée pour des motifs liés directement à la sécurité. Et de nous rappeler les deux embuscades meurtrières tendues par le GSPC. “Ils sont toujours là”, insiste l’un d’eux. Et le plus âgé en mal de confidence, de renchérir qu’il les a vu, pas plus tard qu’il y a deux soirs, traverser furtivement un coin de forêt qu’il désigne du doigt, sous les regards goguenards de ses compagnons. Dernière escale avant le retour sur Béjaïa qu’il faut regagner avant la tombée de la nuit : Tighremt. Même constat, le coin est magnifique, mais peu de baigneurs. Même marasme, même appréhension quant à une saison ratée. Certes, il est vrai que cette station balnéaire n’a rien de commun avec Tichy par exemple. Mais Tighremt prélève bon an mal an une partie de la dîme que les estivants rapportent. Ici, sur la côte Ouest, le sentiment net d’une saison ratée est partagée unanimement. Après avoir mis en cause la Coupe du monde qui “retient les gens chez eux” (archifaux, car on peut suivre les matchs n’importe où), puis les examens du bac qui sont finis depuis belle lurette, les gens dont l’activité gravite autour de la mer et de ses plaisirs ont fini par se rendre à la raison : la saison est fichue et les raisons, il faut les chercher ailleurs. Une ébauche circule : la cherté de leurs prestations et leur médiocrité. C’est un excellent débat. Ne dit-on pas, en effet, qu’un problème correctement résolu est à moitié résolu !

Mustapha Ramdani

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Rastacool le Jeu 20 Juil - 23:00

Transport public
Un tramway pour l’été

Depuis mardi, à Béjaïa, un tramway ou plus exactement un train pneumatique de couleur jaune et bleu, à deux wagons d’une capacité totale de 80 personnes, étonne agréablement les passants en sillonnant les principales artères de la ville. Mis sur pied à l’initiative de la municipalité, ce nouveau moyen de transport, qui apporte la note de gaieté dont la ville a tant besoin, durera jusqu’à la fin de la saison estivale. L’itinéraire officiel de la géante calèche n’est pas encore établi mais, selon toute vraisemblance, son chemin favori sera la rue de la Liberté, Aâmriou, le boulevard Krim-Belkacem, le Pont et la Brise de mer.

la depeche de kabylie

_________________
Le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne.
Selon les classements de la FIFA et de l'IFFHS, le Real Madrid est la meilleure équipe de la dernière décennie en Espagne. Le club madrilène, avec 788 points, devance Barcelone qui en totalise 766. Lors des dix dernières années, le Real Madrid a gagné 240 fois en Liga contre 226 pour Barcelone. rasta
avatar
Rastacool
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 33672
Age : 33
Localisation : Bougie
Date d'inscription : 13/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.jsmbejaia.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bejaia telle qu'elle évolue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum